Gilles Verdez condamné pour diffamation. Bernard de la Villardière se réjouit énormément d’y être parvenu. Fashiontechweek vous raconte tout.

La rédaction de Fashiontechweek revient sur l’énorme scoop de la semaine : Gilles Verdez condamné pour diffamation. Bernard de la Villardière vient tout juste de l’annoncer ce samedi 17 avril 2021. «Tiens, je vous donne un scoop: je viens de faire condamner Gilles Verdez pour diffamation. Il m’a traité d’islamophobe chez Hanouna.», indiquait-il. Cela s’était passé en février 2018 depuis l’antenne de Touche pas à mon poste. Le mari de Fatou l’accusait particulièrement cette fois-là de stigmatiser les musulmans.

« Je ne suis pas du tout islamophobe » !


« Je ne suis pas du tout islamophobe!, assurait le célèbre présentateur d’Enquête Exclusive. Au contraire, se justifiait-il au décours d’une longue interview accordée au Monde. Je pense être un des rares journalistes qui sont allés le plus au chevet des victimes musulmanes des guerres civiles, des trafics« . Bernard de la Villardière d’encore rajouter: « À chaque fois qu’il peut se payer Enquête Exclusive… Il m’accuse de ne pas faire mon travail de journaliste »

Cyril Hanouna et sa bande n’ont pas manqué d’évoquer le sujet ce lundi 19 avril 2021 dans Touche pas à mon poste. «Bernard de La Villardière m’avait attaqué a propos de l’ensemble des déclarations et des critiques que j’ai faite ici sur son émission», confirmait en effet Gilles Verdez.

« J’en ai eu pour à peu près 5000€ » !


«Il aurait pu attaquer “TPMP” ou le diffuseur mais il n’a attaqué que moi, avait-il pris soin de bien préciser. Sur l’ensemble de son dossier, il a gagné sur le qualificatif d’islamophobie mais il a perdu sur tout le reste à savoir le fait que je critique son émission…Comme il n’a attaqué que moi, j’ai été condamné seul…, soulignait le chroniqueur. Avec les frais de justice j’en ai eu pour à peu près 5000€« .

« Je m’apprêtais à faire un chèque quand… », s’adressait l’acolyte d’Isabelle Morini-Bosc à Cyril Hanouna « vous et Lionel Stan (le directeur général d’H20) m’avez dit : ‘tu as été condamné en ton nom propre mais cela s’est passé au cours de l’émission donc tu ne paies rien(…) Et vous aviez mis également un très bon avocat à ma disposition donc je voulais vous me remercier car ça m’a touché« .