Franck Dubosc traverse pour l’heure un terrible deuil…Tout laisse dernièrement penser que l’acteur vit une épreuve pour le moins éprouvante. Il vient de perdre un être qui lui est très cher.

Cette fin du mois de février, Franck Dubosc avait posté depuis son fil Instagram une phrase qui ne manquait pas d’interpeller ses abonnés. « Au revoir maman », pouvait-on lire.

« Aujourd’hui, maman est morte« .


Il l’a ensuite fait suivre quelques jours après de la première phrase d’un des ouvrages d’Albert Camus intitulé « L’Etranger » : « Aujourd’hui, maman est morte« .

Un post qu’il a pris soin de très vite supprimé. Même s’il n’en a pas dit plus là-dessus, Franck Dubosc a lors de la journée internationale du droit des femmes célébrée ce 08 mars 2021 publier un cliché et un message qui laisse peu de place au doute…Une missive écrite à l’époque de l’enfance de l’ami de Cyril Hanouna en guise d’hommage pour le moins poignant qu’il a dédié à sa maman bien-aimée.

« Chère maman, pouvait-on lire sur son compte Instagram. Tu es gentille comme une fleur parce que tu laves mes vêtements, tu me fais mon lit, tu achètes des aliments pour que je mange, tu gaspilles tout ton argent pour moi, tu es trop gentille maman, tu sais que j’aime les frites et les biftecks hachés alors tu m’en fais. Tu m’achètes des jouets pour que je ne m’ennuie pas, tu es trop gentille. Tu me donnes des gifles mais dans ton cœur, tu m’aimes bien. Merci Maman. »

« Puisque l’on honore les femmes aujourd’hui (et tous les autres jours, j’espère), laissez-moi vous faire partager une lettre du petit garçon que j’étais à ma ‘première femme’. »


Franck Dubosc a ensuite fait accompagner la photo par ce qui suit : « Puisque l’on honore les femmes aujourd’hui (et tous les autres jours, j’espère) laissez-moi vous faire partager une lettre que je viens de retrouver chez elle (les circonstances m’ont un peu obligé à fouiller ses tiroirs) … du petit garçon que j’étais à ma ‘première femme’. » « J’ai été, révèle l’humoriste en toute franchise. Le petit garçon à sa maman pendant très longtemps« . Sa maman fût pour lui « comme une confidente« .