Les fans ont été surpris de le voir se faire vacciner. Étrillé sur la Toile, Laeticia Hallyday vole au secours de Jalil Lespert. Les détails.

En France, le vaccin contre la Covid-19 est réservé à ceux qui ont 70 ans et plus ou aux comorbidités. Dans les autres pays, il est accessible à toutes personnes souhaitant de le faire. Une réalité qui ne manque pas de provoquer la colère de nombreux citoyens français. Ceux qui ont les moyens n’hésitent même pas à séjourner à l’étranger pour éviter les restrictions sanitaires. C’est précisément le cas du beau-père de Jade et Joy Hallyday. Étrillé sur la Toile, Laeticia Hallyday vole au secours de Jalil Lespert.

Ce cliché de Jalil Lespert qui a fait couler beaucoup d’encre.


Agé de 44 ans, Jalil Lespert a décidé de se faire vacciner. Fière d’avoir enfin pris ce choix, , l’acteur et réalisateur a publié un magnifique cliché dévoilant le jour J : c’était ce 6 avril 2021. Il a pu le faire parce que le réalisateur réside  actuellement aux USA aux côtés de la belle Laeticia Hallyday. Sur le cliché en question, Jalil Lespert arborait ses lunettes de soleil habituelles, son masque noir et dévoilait son bras recouvert de tatouages prêt à recevoir la fameuse piqûre. Sans nul doute que la belle-mère de Laura Smet et David Hallyday se trouvait de l’autre côté de l’objectif.

Si certains n’ont trouvé aucun problème à ce qu’il le fasse, ladite photo a poussé les internautes à crier au scandale. « Il ne faut pas être américain pour ça? », « N’importe quoi ! », « C’est une honte, tu as quel âge bonhomme ? », « Pourquoi des Français qui vivent aux Usa se plaignent de ne pas pouvoir être vaccinés ? ».

Laeticia Hallyday prend la défense de son homme.


Laeticia Hallyday s’est alors empressée de prendre la défense de son homme. « Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront » ( citation de René Char, NDLR).

Le réalisateur aurait-il contourné la loi ? Pas du tout. En effet, aussi bien en Israël qu’aux USA, tout individu, âge et nationalité confondus, peuvent recevoir le vaccin Pfizer ou Johnson & Johnson. Si le coup d’envoi a d’ores et déjà été lancé pour les USA, il ne reste plus qu’à espérer qu’Emmanuel Macron puisse tenir parole et que les dates annoncées ce 31 mars dernier seront maintenues.