L’un des membres de l’équipe de Touche pas à mon poste s’est emparé ce mardi 02 février 2021 de son réseau social pour livrer un témoignage glaçant. L’ex-membre des Link-Up est revenu sur l’agression dont il a été récemment victime. Suivez tous les détails de l’incident à travers cet article

Lionel Tim, chauffeur de salles de Touche pas à mon poste raconte avoir été récemment roué de coups. Il fût en effet victime d’un « guet-apens« . Il s’est alors saisi de son compte Instagram pour livrer son récit glaçant à sa communauté.

Cette arrivée surprise de Lionel Tim dans l’équipe de Cyril Hanouna !


L’arrivée de Lionel Tim, ancien membre des Linkup aux côtés de Matt Pokora et Otis, dans la bande de Cyril Hanouna fût inattendu. Non pas en tant que chroniqueur mais en tant que chauffeur de salle. Il vient rejoindre Eric Mendes.

« Le public était tellement froid que l’on a besoin de deux chauffeurs de salle, oui c’est n’importe quoi« , déclarait d’antan Cyril Hanouna.

Cherchant à vendre son smartphone, Lionel Tim a alors posté une annonce sur le Bon Coin. Il a alors été contacté par une personne soit disant intéressée par son offre et lui a alors contacté pour un rendez-vous dans le 17ème arrondissement de Paris. Un rendez-vous qui s’est terminé par un guet-apens.

« J’ai pris des coups de poing, des coups de pied. J’ai essayé de me défendre comme j’ai pu ».


Lionel Tim a fini par se trouver « face à cinq mecs d’une vingtaine d’années ». « J’ai pris des coups de poing, des coups de pied, commençait-il par raconter avant de poursuivre : « J’ai essayé de me défendre comme j’ai pu, j’ai pris des coups ». Heureusement, assurait l’ex-chanteur. J’ai eu la présence d’esprit de garder mon casque. Je me dis que si je n’avais pas eu mon casque, j’aurais certainement eu un traumatisme crânien« , finit-il en larmes.

Le chauffeur de salles du talk-show de Cyril Hanouna d’alors prévenir sa vaste communauté : « C’est un vrai guet-apens alors faites attention quand vous faites des annonces et que la personne insiste pour vous voir autour d’un parc et pas dans un lieu public« .