Gros scandale autour de Cyril Hanouna. Doc Gynéco, l’ex-chroniqueur de TPMP est condamné à 5 mois de prison pour violences conjugales. Les détails.

Cyril Hanouna et son talk-show se retrouvent de nouveau sous le feu des projecteurs. Doc Gynéco, l’ex-chroniqueur de TPMP est condamné à 5 mois de prison pour violences conjugales.

Doc Gynéco a été, comme annoncé ce 18 mai 2021, condamné ce mars dernier par le tribunal correctionnel de Paris pour violences conjugales. Pour avoir contraint sa femme à 19 jours d’ITT pour détresse psychologique, hématomes au visage et œdème à l’œil gauche, l’ex-chroniqueur de TPMP a écopé cinq mois de prison avec sursis, et 2000 euros d’amende.

Il l’aurait « violemment giflé et insulté« 


Le verdict est tombé ce mardi 18 mai. Si le parquet avait demandé six mois de prison avec sursis, le tribunal correctionnel de Paris le lui avait réduit. Toutefois, il fait également objet d’un « sursis probatoire de trois ans« . En outre, il doit assurer plusieurs obligations parmi laquelle le fait de suivre un stage au sujet des violences conjugales. Mais aussi l’interdiction de prendre contact ou de se rapprocher de la demeure de son épouse. Le rappeur devra est contraint de se prêter à des « soins« , pour lui faire comprendre de la gravité de ses actes.

Les autorités ont en effet été interpellés par une passante le 10 mars dernier. Un appel qui a été renforcée par les plaintes de la victime elle-même. Cette dernière qui l’accusait de l’avoir « violemment giflé et insulté« . Ces deux témoignages ont influencé la décision du tribunal. Le chanteur de 47 ans a d’ailleurs au cours de l’audience reconnu les faits portés sur la mère de ses trois enfants.

Doc Gynéco n’est pas à sa première tentative.


C’est selon la version des faits de Doc Gyneco, son « premier coup de sang en 25 ans » de vie commune. Les faits avaient en effet eu lieu dans leur domicile conjugal à Paris. La maison qu’il partageait depuis près de deux décennies avec la principale intéressée.

Ses deux filles semblent de leur côté, contredire les propos du rappeur. Il n’en serait pas à sa première tentative. Loin d’être un cas isolé, Doc Gynéco serait un homme violent. Ces propres filles dénoncent non seulement des épisodes de « violences habituelles » mais également une « emprise » visible qu’il avait sur leur mère… Sauf qu’étrangement, ses filles sont revenus ce mardi 18 mai sur leurs témoignages…

Sans plus attendre, sa femme a commencé leur procédure de divorce.