L’affaire des « dîners clandestins » continue à faire couler beaucoup d’encre. Aux dernières nouvelles, Pierre-Jean Chalençon a été interpellé par la police judiciaire depuis son Palais Vivienne. La rédaction de Fashiontechweek vous révèle tous les détails.

L’affaire des « dîners clandestins » n’en finit pas de faire parler d’elle. Juste après la perquisition du Palais Vivienne, son propriétaire Pierre-Jean Chalençon a été interpellé et embarqué par la police judiciaire ce jeudi 08 avril 2021.

Ces propos de Pierre-Jean Chalençon mettent à mal sa propre versions de faits.


La polémique n’a plus cessé depuis la diffusion des images du reportage mené par les journalistes de M6, ce vendredi 02 avril 2021 dans le 19.45. Des images évoquant le « dîner clandestin » mis sur pied par un « collectionneur » très renommé dans un hôtel particulier parisien qui ne serait nul autre que le Palais Vivienne.

Si les images sont floutées, il n’y a pas de doute…Les invités de ladite soirée ne sont point masqués et se font même « la bise ». D’ailleurs un des serveurs de ces soirées l’ont confirmé lors de son passage sur le plateau de Touche pas à mon poste sur la huitième chaîne. Après avoir mené de leur côté, leur propre enquête, bon nombre d’observateurs assurent que le « collectionneur » en question est à coup sûr Pierre-Jean Chalençon.

L’énergumène révélé par Affaire conclue, l’émission d’enchères de France 2 qu’il a quitté ce juillet 2020. Après avoir maintes fois nié ces accusations, le fan de Napoléon a fini par avouer avoir tenu des évènements professionnels au sein de sa propriété voire suggéré des menus concoctés par le chef Christophe Leroy pour le prix de 220 euros. Cette polémique a entraîné l’ouverture d’une enquête par le parquet de Paris.

Palais Vivienne perquisitionné.


Après la perquisition ce 07 avril 2021 de la police judiciaire au domicile du chef Christophe Leroy, c’est au tour de Pierre-Jean Chalençon d’avoir eu droit à leur visite ce jeudi 08 avril 2021. Comme le montrent les images de Brut, les enquêteurs ont débarqué aux environs de 17 heures au Palais Vivienne.

Une heure plus tard, Pierre-Jean Chalençon avait pris la porte arrière. Masqué, l’antiquaire avec sa capuche sur la tête a été accompagné d’un des membres de la police judiciaire, comme indiqué sur le sitejeanmarcmorandini.com.