Découvrez le résumé en avance de la saga d’Ingrid Chauvin pour ce mois de mars 2021. N’ayant point le choix, Lucie n’a pas hésité à tendre un piège à son amie Victoire. En même temps Marc Véry est tombé dans une impasse qui met tous ses projets sur TF1 en péril.

Marc Véry fait son retour à Sète. Il est venu dans l’espoir de se recueillir sur la tombe de sa sœur décédée d’un cancer foudroyant. Lucie a par la même occasion, profité de la situation pour retrouver ses anciens amis et collègues. Depuis qu’Anna Delcourt ait confié avoir aperçu l’ancien tueur en série depuis le port, la police a décidé de rouvrir l’enquête. Lucie a été immédiatement appelée au commissariat pour visionner la vidéo où l’on aperçoit Marc Véry se diriger vers un véhicule. Elle feint bien sûr de ne pas le reconnaître.

Marc Véry condamné dans Demain nous appartient.


Prenant connaissance de la situation, l’ancien meurtrier souhaite repartir au plus vite. Le seul hic : Marc Véry semble être en très mauvaise santé. Après s’être rendu incognito au cimetière, il se tord de douleur. Il ne peut par conséquent reprendre le bateau dans de telles conditions.

Les douleurs se faisant de plus en plus fréquentes, Lucie s’inquiète et n’a d’autre choix que de lui trouver un médecin. Il n’y a que sur Victoire qu’elle peut espérer compter pour ne pas leur dénoncer. Cette dernière fraîchement devenue médecin.

Lucie piège Victoire.


Pour ce faire, Lucie décide alors de la convier chez elle dans le but qu’elle puisse l’ausculter et le traiter. Elle lui suggère de rencontrer son nouveau compagnon. Une idée qui ne manque pas d’enthousiasmer la jeune docteure. La policière insiste cependant qu’elle n’en parle à personne et ce même pas à son compagnon George, qui se trouve être en charge de l’affaire Marc Véry.

En le découvrant dans un aussi sale état, Victoire ne sait pas quoi décider. Elle demande alors l’avis de Marianne. Elle a au final accepté de lui soigner mais en contrepartie, elle lui avait exigé de sortir de la vie de Lucie dans les 24 heures qui suivent sous peine de le dénoncer.