Interrogée par la rédaction du magazine d’Ici Paris, Delphine Wespiser a encore évoqué cette scène traumatisante que lui avait infligé son grand-père. Malgré sa réussite côté professionnel, la jeune femme n’a rien oublié de cette partie de l’histoire de son enfance. Au contraire, plus le temps passe, elle devient de plus en plus envahissante.

Delphine Wespiser continue d’envahir toutes les actualités avec des confidences glaçantes. Interviewée par le magazine Ici Paris, l’ancienne Miss France était encore revenue sur cette anecdote qui l’a marqué au fer rouge ayant déjà provoqué un tollé à l’époque où elle l’avait dévoilé pour la première fois sur la scène publique.

« Petite, je suivais à la trace mon grand-père, paysan, chasseur et éleveur d’animaux », débutait-elle avec beaucoup d’émotion. « Je vivais en Alsace entourée de cochons, de lapins… », ajoutait-elle au passage. « J’avais même tellement d’affection pour les lapins que je leur avais donné à chacun un prénom. Puis, ils disparaissaient…« , regrettait-elle.

« Les larmes me montent encore aux yeux. »


Delphine Wespiser d’ensuite revenir sur la fois où elle a eu le fameux déclic lui ayant poussé à faire de cette lutte la sienne. « J’ai aperçu mon grand-père qui était en train de tuer un cochon avec ses amis. Une scène d’une cruauté absolue, confiait-elle tout en étant très émue…Les larmes me montent encore aux yeux. », continuait-elle.

Depuis, elle a décidé de donner de sa personne pour défendre la cause animale. « Je prends souvent la parole sur les réseaux sociaux pour sensibiliser les gens à la cause animale. Il est en notre pouvoir de changer nos habitudes de consommation. Si nous ne mangeons plus de viande nous évitons la mort et la souffrance à beaucoup d’animaux. J’ai fait le compte : depuis vingt-cinq ans que je sus végétarienne j’ai préservé la vie de pas moins de 12 000 animaux ! », soulignait Miss France 2012.

Delphine Wespiser revient sur son rapport avec son animal de compagnie.


D’ailleurs, la chroniqueuse de Touche pas à mon poste confiait avoir un chien. « Mes nombreux déplacements professionnels ne me permettent pas d’avoir beaucoup d’animaux chez moi. J’ai un chien qui vit avec mes parents. J’essaie de le voir le plus souvent possible« , concluait-elle.