De passage dans TPMP, une candidate de télé-réalité témoignait de ce qu’elle avait enduré en coulisses: de la drogues dans les Anges? Des graves accusations qui font pour l’heure beaucoup de bruit. La rédaction de Fashiontechweek vous en dit plus.

De la drogue dans les Anges? En tout cas, c’est ce qu’assure l’une des candidates du programme de télé-réalité diffusé sur NRJ 12. En effet, elle n’a pas été la seule à balancer du lourd sur la production de l’émission. Elles étaient trois ce mercredi 21 avril à livrer des révélations chocs depuis le plateau du talk-show phare de C8.

Cette affaire envahisse les réseaux sociaux.


Violences, harcèlement, humiliations… Voilà sur quoi tournaient le quotidien de ces jeunes femmes. Après ces graves accusations, le hastag « #boycottlesanges » circulent pour l’heure sur toute la Toile.

Ce sont Angèle, Rania et Nathanya qui ont décidé une bonne fois pour toutes de délier leurs langues. Elles ont à tour de rôle, partagé leurs expériences au cours de leurs aventures dans l’émission de télé-réalité. Elles avaient assuré que la drogue circulait et se consommait à gogo sur les tournages des Anges. Angèle elle, a été très cash. Pour la jeune femme, il n’y a pas de doute possible, c’est la production qu’elle accuse d’être le fournisseurs des stupéfiants en question.

« Il y a de la drogue, il y a de l’alcool et cette drogue, de la cocaïne est fournie par la production« .


« Il y a de la drogue, il y a de l’alcool« , racontait-elle. « Et cette drogue, de la cocaïne« , précisait-elle. « Est fournie par la production« . De quoi laisser Cyril Hanouna et sa bande de chroniqueurs complètement abasourdis. Personne ne s’attendait réellement à entendre des tels propos.

« C’est très grave ce que vous êtes en train de dire, assurait même l’animateur historique de C8 avant de rajouter:… Bien entendu ça n’engage que vous« . Toujours sous le choc, le papa de Lino et Bianca de compléter: « C’est incroyable » !

Angèle d’ensuite appuyer ses dires par des arguments. « Les tournages se passent à l’autre bout du monde, vous vous doutez bien que les candidats ne vont pas prendre le risque de passer les frontières avec de la drogue. Donc elle vient d’où ? », s’interrogeait-elle.