La compagne de David Mora craque et dévoile son « dur » quotidien de parent. Davina Vigné souffre-t-elle de dépression post-partum? Les détails.

La compagne de David Mora n’en peut plus et craque. Elle s’est alors emparée de son compte Instagram pour s’épancher sur son très compliqué quotidien. C’est rappelons-le, depuis ce janvier 2021 que le couple a vu leur famille agrandir avec l’arrivée de leur petite-fille. Cette dernière qui vient récemment d’avoir trois mois.

« Pourquoi je pleure » ?


« Pourquoi je pleure ?, explique Davina Vigné. C’est parce qu’énumérait la compagne de la star de Scènes de Ménages. 1- Post-partum hormones et compagnie, 2- Me suis cognée ce p*tain de petit doigt de pied, 3- Je regarde Le petit locataire avec Karine Viard, 4- Dada est reparti 🎥, 5- Tout l’ensemble, tout le pack« , avait-elle écrit sur son fil Instagram..

Davina Vigné de se livrer à cœur ouvert. « Après un accouchement, on devient une autre personne« , reconnaissait-elle. La jeune femme a fini par craquer devant la monotonie pour le moins compliquée de sa vie de maman.

« En tant que parent. C’est dur pour les deux. Qu’on soit papa et maman, deux papas, deux mamans. C’est dur parce que les nuits sont horriblement courtes, parce que les pleurs sont inexplicables, parce que les mots deviennent des maux, parce que les gestes sont répétitifs, parfois ennuyeux, fatigants. Parce que parfois on a juste envie d’aller boire un verre avec une copine ou retrouver son mec, juste son mec. Sans avoir, rajoutait-elle. à changer une couche ou à penser à l’heure du bib ou du bain« , se mettait-elle à raconter.

La compagne de David Mora fait-elle une dépression post-partum ?


La femme à qui l’interprète de l’inénarrable de Fabien a fait une déclaration d’amour déjantée d’ensuite continuer : « Y’a pas grand monde qui peut te comprendre parce que t’es épuisé(e). T’as envie de dormir 24h d’affilée. », dévoilait celle qui est visiblement exténuée.

« Être parent c’est dur, assurait celle qui est déjà maman d’un grand garçon issue d’une précédente union. Mais ça vaut le coup c’est sûr ❤, alors on déculpabilise de pas être parfait ! Et on se parle ! Verbaliser les amis, c’est la vie. », avait-elle fini par conclure.