Contre toute attente, Cyril Lignac tacle Pierre-Jean Chalençon suite à l’affaire des dîners clandestins. Et le chef étoilé n’a pas mâché ses mots. Une sortie que l’ancien acheteur d’Affaire conclue ne va pas du apprécier.

Dans une récente interview, Cyril Lignac tacle Pierre-Jean Chalençon. Pourquoi le nom de Cyril Lignac a-t-il été cité dans la polémique des dîners clandestins? Etrangement, les desserts servis lors de ces « repas clandestins » organisés par Pierre-Jean Chalençon et Christophe Leroy portent pour la majorité la signature du compagnon de Déborah. Un dessert retrouvé sur plusieurs des menus.

Cyril Lignac sur beaucoup des menus.

Depuis le juré du Meilleur Pâtissier est sous le feu des critiques. Sur les réseaux sociaux circulent en effet les menus détaillant les plats suggérés à ces dites soirées. Sur le menu du déjeuner servi le 11 mars dernier au Palais Vivienne par exemple, figure en dessert le « Baba au rhum de Cyril Lignac ». Pareillement avec celui du 1er avril.

Mais ce n’est pas tout. Les chocolats de l’acolyte de Mercotte ont également été proposés dans le menu du brunch de Pâques du Palais Vivienne, coorganisé avec le Leroy’s Business Club. Les publications Instagram et stories des clients des habitués de Leroy’s Business Club en font preuve. Idem dans la vidéo TikTok de Schoepff qu’il a d’ailleurs vite retiré de la plateforme au lendemain de ce scandale.

Cyril Lignac serait-il réellement mêlé à cette affaire? En tout sur la Twittosphère, on ne l’a pas ménagé. « Pour que ce soit sur la carte, il doit peut être y participer ? », se demandaient les internautes. « Votre baba au rhum pour le Palais Vivienne était de bon goût, faites-en aussi pour les étudiants au repas à 1€, gros con », lui avait asséné un internaute.

Cyril Lignac charge Pierre-Jean Chalençon.


Sinon, Christophe Leroy n’a jamais caché être grand amateur des desserts de son confrère. « La meilleure de toutes les pâtisseries », avait-il commenté le 09 février dernier en légende d’une photo de la vitrine d’une des boutiques de Cyril Lignac.

Sauf que Cyril Lignac n’a pas été le seul pâtissier parisien qui a été à la carte. On en trouve entre autres le mille-feuilles de Pierre Hermé, les tartes de Sébastien Gaudart, les pâtisseries de Cédric Grolet ou encore le Mont Blanc de la maison Angelina.

Contre toute attente, Cyril Lignac a lâché une charge inattendue à Pierre-Jean Chalençon. Interviewé par TV Mag, le chef étoilé a fait part de son avis sur le sujet : « C’est irresponsable et cela ne donne pas une bonne image de notre métier. L’Etat joue le jeu et nous aide, il faut respecter les mesures« .