Le mardi 9 mars dernier, l’un des invités de Touche pas à mon poste a mis le feu sur le plateau du célèbre talk-show de C8. Il s’agit en effet du polémiste controversé Jean Messiha. Mais Cyril Hanouna ne l’avait pas épargné lorsqu’il a tenté de s’en prendre à Gilles …

Jean Messiha est l’un des visages bien connus de la huitième chaîne. Invité systématiquement par Cyril Hanouna dans ses programmes, le célèbre polémiste ne manque jamais de surprendre les fidèles téléspectateurs de Balance Ton Post et Touche Pas à Mon Poste comme ce fût le cas pour le mardi 9 mars 2021.

« Tous les chroniqueurs qui sont sur le plateau de TPMP je ne les aime pas« 


L’ancien membre du Rassemblement national s’est beaucoup attardé sur ses propos chocs visant les grandes figures de Touche pas à mon poste. Il a été par ailleurs convié à apporter des explications.

Pour rappel, l’ancien homme politique, interrogé par Pascal Praud à l’antenne de CNews , n’était pas du tout tendre envers les chroniqueurs de Cyril Hanouna. « Tous les chroniqueurs qui sont sur le plateau de TPMP, je ne les aime pas« , déclarait du tac au tac Jean Messiha.

« Sur le plateau de Pascal Praud, vous ne nous aimez pas », rétorquait ainsi Gilles Verdez, visiblement très remonté contre lui avant d’ajouter qu’ « on est des moins que rien… ici, vous arrivez, vous avez peur de nous !« . Un règlement de compte que Jean Messiha n’a pas du tout apprécié.

La réaction surprenante de Cyril Hanouna en direct de TPMP


« Peur de vous ? Ça va pas, non ?! », s’interrogeait-il. « Qu’est-ce que vous allez faire ? », a-t-il poursuivi. « Attendez, c’est pas moi qui me suis pris une torgnole par JoeyStarr il y a quelques années !« , lâchait-il par la suite.

Mais la réponse n’a pas été appréciée par Cyril Hanouna. Ce dernier n’a pas hésité à rappeler à l’ordre son invité en revenant brièvement sur la grosse altercation entre le rappeur et son chroniqueur.

Vers la fin, l’ex-rédacteur-en-chef du journal Parisien a dévoilé qu’il avait bel et bien reçu des SMS très violents et totalement « indignes » sur les réseaux sociaux et l’invité à s’excuser…