Cyril Hanouna regrette certainement d’avoir invité le patron d’un club libertin. En abordant la mesure de distanciation sociale, celui-ci a mitraillé TPMP avec ses propos crus. Le choc !

Touche pas à mon poste a le mérite de pouvoir donner à tout le monde la liberté d’exprimer son opinion sans une quelconque restriction. Mais Cyril Hanouna mettra longtemps pour oublier le passage de ce patron d’un club libertin le mercredi 12 mai 2021.

En effet, Bruno Henckes était l’invité surprise de Touche pas à mon poste diffusé sur C8 le mercredi dernier. L’homme dirige depuis pas mal d’années l’une des boîtes libertines les plus huppées de la capitale.

Au tout début de son intervention, l’entrepreneur a raconté ses difficultés à maintenir son établissement depuis le début de la crise sanitaire. Pour détendre l’atmosphère, il s’est mis par la suite à faire quelques révélations surprenantes en citant ces politiciens influents qui fréquentent son club. Sans épargner certains chroniqueurs du talk-show…

Quand Jean Lasalle aborde sans filtre les politiques qui fréquentent les clubs libertins


Quelques heures plutôt, Jean Lasalle s’est complètement déchaîné lors d’une séance plénière à l’Assemblée nationale. En plaidant pour l’ouverture des clubs libertins, l’élu n’a pas mâché ses mots.

« Les plus anciens d’entre nous savent que les lieux d’échangisme ou de libre-échangisme sont restés ouverts durant tout le confinement, dévoilait l’ancien maire de Lourdios-Ichère. De très nombreux de nos collègues y avaient leurs habitudes dans des mandats précédents et je ne compte même pas les ministres« , poursuivait-il encore avant d’être interrompu par celle qui a présidé leur réunion.

« Vous pouvez prendre une femme en l******e…« 


Des propos confirmés par le proprio d’un club similaire situé dans le Val-de-Marne. « Oui on a des gens connus qui viennent ! Des hommes politiques, des présentateurs…« , confiait-il à Baba. Il a précisé également le passage de l’un des chroniqueurs présents sur le plateau ce 12 mai 2021. Une confidence qui a fait bondir le papa de Lino et Bianca de son fauteuil. Quant aux restrictions sanitaires imposées par le gouvernement, son avis est très clair.

« J’ai toujours dit que le virus on ne peut pas le choper par le bas. Le sida OK, mais le virus jusqu’à preuve du contraire, il ne va pas rentrer dans une cha*te ou une b*te« . « C’est absurde, vous vous rendez compte ? Là il n’y a pas de gestes barrières du tout, c’est comme ça qu’on attrape le virus…« , lui répondait Tiffany Bonvoisin, choquée.

« Les gens ont des masques, mais vous pouvez prendre une femme en l******e, avec un masque vous ne risquez pas de lui donner le virus…« , lui a glissé sereinement Bruno Henckes.