Une fois de plus, le plateau de Touche pas à mon poste était le théâtre d’une violente altercation entre Cyril Hanouna et Benjamin Castaldi. Si les deux grandes figures de l’émission de C8 vouent en général un respect mutuel, ils ne manquent jamais de s’envoyer des petites piques à la moindre erreur. C’était exactement le cas il y a seulement quelques jours après la remarque désobligeante de Baba que son chroniqueur n’a pas du tout apprécié…

Ces dernières semaines, Touche pas à mon poste fait systématiquement carton plein. En traitant des sujets plus délicats comme l’affaire d’arnaque et de sorcellerie de Carla Moreau, le retour en grande pompe de Loana ainsi que son hospitalisation, sans oublier la grosse dispute entre Benjamin Castaldi et Sylvie Ortega, amie et agente de Loana, l’émission culte de Cyril Hanouna a enregistré une hausse très importante en termes d’audience.

Cyril Hanouna, plus motivé à jamais


A un certain moment donné, l’ancienne star de téléréalité a été même conviée par le président de la Darka sur le plateau de Touche pas à mon poste. L’occasion pour la pétillante jeune femme de donner enfin sa propre version de l’histoire.

Pour cette fois-ci, Cyril Hanouna et sa bande de chroniqueurs se sont mobilisés pour s’attaquer à d’autres thématiques. En s’attardant sur la programmation à la télé le lundi 15 mars 2021, tout le monde a donné libre court à leur imagination.

  »Je ne suis pas tes petits de TF1 moi…« 


Connaissant le caractère de Cyril Hanouna, il n’est pas allé par quatre chemins pour exprimer son désaccord par rapport à l’avis de l’animateur de TPMP Ouvert à tous. La série Capitaine Marleau est « destinée au vieux », affirmait Benjamin Castaldi. « Il dit des conneries, il est vraiment bête », rétorquait alors du tac au tac Cyril Hanouna.

La réponse de Benjamin Castaldi ne se faisait pas attendre, provoquant une violente échauffourée autant sur le plateau de Touche pas à mon poste que sur la Toile, entre les fidèles téléspectateurs du programme. « Je ne suis pas tes petits de TF1 moi, t’étais le faiseur de lois là-bas, mais pas ici », poursuivait-il encore. Et il n’en fallait pas plus pour s’attirer les foudres de l’ancien homme fort de TF1.