Après avoir été maintes fois dans le collimateur du CSA et sanctionné à plusieurs reprises, Cyril Hanouna ne se faisait point du tout attendre pour afficher sa grande joie lors de la prise de fonction du nouveau président du CSA. S’il reconnaissait il y a peu que celui-ci « est très juste dans ses décisions », il devrait certainement avoir pour l’heure une autre opinion du nouveau patron. Et pour cause : le CSA vient de prendre une décision qui est loin de profiter au trublion du PAF.

Les choses s’annoncent mauvais pour Cyril Hanouna. S’il était parmi les premiers à se ravir de l’arrivée aux fonctions du nouveau président, il revient certainement à l’heure actuelle sur ses propos.

Cyril Hanouna en mauvaise posture.


« Le nouveau président du CSA est très juste dans ses décisions et je l’ai trouvé très sobre« , indiquait-il en faisant allusion à Roch-Olivier Maistre courant novembre 2019 sur Europe 1. Et c’est tout à fait compréhensible étant donné qu’il s’entendait « très mal » avec Olivier Schramek, son prédécesseur. Il aurait, selon lui, un « truc contre » lui. L’on ait appris dernièrement que le papa de Bianca et Lino pourrait avoir prochainement quelques ennuis.

Comme rapporté dans le Parisien, le gendarme du PAF souhaite mettre en place des outils qui vont aider à faciliter la saisie des téléspectateurs. Les émissions de Cyril Hanouna sont les premiers visés puisqu’il fait objet de « dérapages » donnant lieu souventes fois à de nombreuses plaintes, auxquelles comme indiqué par nos confrères, CSA ne réagirait pas assez tôt.

Cette décision radicale qui va tout changer.


L’institution mettra ainsi régulièrement à jour son site web pour permettre « plus facilement (de) faire un signalement« . Avec les antécédents qu’a, à son actif, Cyril Hanouna, les choses risquent très vite de dégénérer pour lui. Pour rappel, le CSA doit prochainement rendre son jugement à propos d’une « publicité clandestine pour la compagnie fantôme Skyline Airways, apparue plusieurs fois à l’antenne en septembre 2019« .

D’ici « deux mois à deux ans« , ils vont également statuer une séquence plus récente qui fait à l’heure actuelle polémique. Loana « apparue très fragile » lors du numéro de Touche pas à mon poste diffusé le 9 février dernier puisque cette séquence a aussi fait la requête d’une demande d’arbitrage.