Gérard Depardieu a encore fait parler de lui lors de son passage à l’antenne de France 5 sur le plateau de Passage des arts de Claire Chazal. En général, le face-à-face s’était très bien déroulé tout au long de l’émission. Mais les choses se sont très vite tournées au vinaigre lorsque le débat s’est porté sur les vaccins contre le Covid-19.

Reçu exceptionnellement par Claire Chazal dans son émission culte, Passage des arts, Gérard Depardieu a fait le bonheur des fidèles téléspectateurs de la cinquième chaîne le lundi 1er février 2021.

Fière de sa nouvelle activité, l’acteur a présenté, Ailleurs, un « livre personnel très touchant de réflexion et de souvenirs », paru aux aux éditions du Cherche Midi.

Gérard Depardieu s’en prend au gouvernement.


Après avoir évoqué Barbara, Jean Carmet ou encore Patrick Dewaere, ces rencontres qui l’ont véritablement marqué à vie…Gérard Depardieu a également fait part de son avis bien tranché sur la pandémie à Covid-19 qui continue à sévir dans toute la France et notamment le sujet très tendu portant sur les vaccins.

« Il y a eu un paquet d’âneries de dites depuis mars. […] J’ai toujours détesté les politiques« , déclarait-il ce mois de septembre dernier au Point. Et il ne semble pas depuis être revenu sur sa position.

« Je pense qu’ici, ils font beaucoup d’effet de manche, assurait-il à Claire Chazal en pointant Emmanuel Macron et son gouvernement du doigt. Quand j’entends l’autre, le mec habillé en noir, on n’a pas envie de l’écouter ». Et d’en venir au vaccin anti-Covid-19.

 » Il n’y a rien, il n’y a pas de vaccin  » !


« On ne comprend rien ! Je devrais l’avoir depuis longtemps, entre le cœur – 5 pontages -, l’asthme, le diabète et toute la merde, le surpoids… Il n’y a rien, il n’y a pas de vaccin ! », lâchait le monstre du cinéma avec le franc-parler qu’on le connaît.

« J’ai été dans un Ehpad, ils n’ont pas voulu de moi. Ils m’ont dit “Non, vous êtes en bonne santé”. Mais non ! Je suis vieux je leur ai dit, voilà ». De quoi visiblement mettre Claire Chazal dans un état de grand malaise. Cette dernière qui s’est empressée de suite à changer de sujet.