Les révélations s’enchaînent ce mardi 30 mars 2021 dans le documentaire inédit consacré à Christian Quesada diffusé sur RMC Story. C’est toute une série de témoignages inédits qui constitue « La face cachée de Christian Quesada, les nouvelles révélations » parmi laquelle celui de Jérémy. Cet ex- candidat des 12 coups de midi s’est surtout attardé sur la fois où le champion déchu s’est pris pour Johnny Hallyday.

Jérémy, un ancien candidat des 12 Coups de midi lui aussi figurait parmi les personnes qui témoignaient. Il est surtout revenu sur les traitements de faveur qu’aurait accordés la production à Christian Quesada…

« Il a purgé la totalité de sa peine, par le jeu des remises de peine. ”


Comme rapporté par Le Progrès, “Après deux ans passés au quartier d’isolement de la prison de Bourg-en-Bresse (pour “corruption de mineurs, détention et consultation d’images pédopornographiques, NDLR.”), Christian Quesada, 56 ans, vient d’être libéré. Il a purgé la totalité de sa peine, par le jeu des remises de peine. ” grâce à sa conduite irréprochable.

Le documentaire diffusé ce mardi 30 mars 2021 sur RMC Story retrace non seulement l’ascension mais aussi la chute du père de famille bénéficiaire à l’époque du RSA. Ce sont des révélations plus édifiantes que jamais…Des témoignages d’avocats, de journalistes, de victimes…Ses terribles recherches sur Google qui y ont été passés au peigne fin.

« On lui a donné les moyens d’amplifier sa popularité » !


A l’époque où il régnait encore en Maître sur le plateau de midi, “Je pense que Christian Quesada a pris la grosse tête”, affirmait ledit Jérémy. “Ce qui participe à cela, c’est, je pense, analysait-il. Les conditions qui lui ont été offertes par la production de TF1. Il a, énumérait-il. Une loge, alors que d’habitude les candidats ont une loge pour trois […] Lui seul avait une bouteille de vin. Il a demandé à ce que l’une de ses amies soit présente tout le temps avec lui […]

« On lui a donné, explique-t-il. Les moyens d’amplifier sa popularité et il est arrivé à un stade où sa popularité était tellement importante, où on lui a fait croire, aussi, que c’était un personnage, que c’était une légende… Moi, j’ai entendu ce mot dans les coulisses […] On entretient cela.”

Le plus surprenant de tout : « Il était en meeting politique. C’est un showman. Quelques fois, concluait-il. Il se retournait comme s’il était Johnny Hallyday avec ses fans derrière.