Charlotte Gainsbourg et Yvan Attal, c’est une love story qui dure depuis une trentaine d’années ! Parents de trois enfants, Ben, Alice et Joe, la fille de Serge Gainsbourg et son compagnon de toujours ne se sont jamais mariés et ce n’est pas faute d’avoir essayé…En tout cas pour ce qui est d’Yvan Attal. Jane Birkin, la maman de la chanteuse, vient de laisser entendre que la donne a changé.

Rappelons-le, l’acteur lui avait déjà fait sa demande. C’était en 2013, l’époque où il a été décoré des insignes de Chevalier de l’ordre national du Mérite par Aurélie Filipetti. Pendant que l’Hexagone était en plein débat national pour le Mariage pour Tous, Yves Attal en avait profité pour demander la chanteuse en mariage.

« Je n’ai jamais eu envie de me marier  » !


« Je voudrais évidemment dire à mes amis présents que je les aime, à ma famille, à ma femme qui n’est d’ailleurs pas ma femme. Alors si tu veux devenir ma femme... », lâchait-il en plein discours. Malencontreusement, il n’a pas pu obtenir un oui.

De passage courant 2019 dans C à vous sur France 5, Charlotte Gainsbourg de confier être « très superstitieuse ». Je n’ai jamais eu envie de me marier(…) Ça fait 28 ans qu’on est ensemble, il vaut mieux laisser les choses telles qu’elles sont. »

 » Elle est mariée » !


La donne aurait-elle finalement changé ? Du moins, c’est ce que laisse entendre la propre mère de la principale intéressée.

En effet, lorsque Jane Birkin évoquait ses rapports avec sa fille ce jeudi 11 février 2021, l’ex- compagne de Serge Gainsbourg a été quelque peu maladroite et a laissé échapper un scoop lors de son entretien accordé à Gala :  » Entre nous deux, c’est une complicité essentielle que nous n’avons pas eue depuis les sept dernières années. Quand Kate est partie, Charlotte s’est envolée pour New York. Pour moi, c’était une séparation douloureuse et triste mais je la comprenait parfaitement bien » débutait-elle avant de poursuivre: « En réalité, on n’a pas pu avoir de vraies conversations depuis quelques années. Elle est mariée, elle a ses enfants. La possibilité de partir avec elle, en Bretagne, à Tokyo, à New York pour bavarder, pour se dire les choses… Pour moi, c’était une grande émotion. »