Retour sur cette indiscrétion chez Cyril Hanouna qui suscite l’ire d’Isabelle Morini-Bosc. Tout est parti en vrille suite à cette petite remarque de Steevy Boulay sur son âge. Voici le résumé de toute l’histoire.

Au détour d’un débat portant sur l’année d’élection de François Mitterrand, cette petite indiscrétion chez Cyril Hanouna suscite l’ire d’Isabelle Morini-Boscco. Une scène qui a bien relancé l’émission ce mardi 11 mai 2021.

« Qui a voté Mitterrand ici ?« . « Ils étaient trop jeunes, ici« 


Rappelons que le 10 mai reste une date mémorable dans la longue Histoire politique de la France. Et plus particulièrement celle de la gauche. En effet, François Mitterrand est le premier socialiste élu à la plus haute fonction il y a quarante ans passés.

Au lendemain de cette journée historique, Yassine Belattar présente sa fameuse chronique sur Touche pas à mon poste. Le talentueux jeune homme surprend ses camarades avec sa parodie accablante sur le feu président. À la fin de son intervention, l’humoriste de lancer encore : « Qui a voté Mitterrand ici ?« . « Ils étaient trop jeunes, ici« , poursuit Cyril Hanouna.

« Comment ? Trou du c*l ! C’était mon premier vote pour de vrai, tu crois que j’ai quel âge ?« 


Mais Gilles Verdez a fini par lever la main. Sauf qu’en mai 1981, celui qui est né en août 1964 n’avait que 16 ans. En se rendant compte de cette incohérence, tout monde s’est rué vers celle qu’ Yassine Belattar surnomme Elisabeth. « C’était mon premier vote aussi« , reconnaissait au final Isabelle Morini-Bosc.
Et c’est là que Steevy Boulay intervienne avec sa petite remarque. « Oh« , lâchait-il en imitant le geste de celui qui ne croit pas à un seul mot de ce que sa collègue venait d’affirmer. « Comment ? Trou du c*l ! C’était mon premier vote pour de vrai, tu crois que j’ai quel âge ?« , lui répondait-elle alors.

« Tu aurais pu voter pour Giscard d’Estaing, pour Pompidou« , précisait l’ancien candidat de Loft Story. Une sotie qui a mis le feu aux poudres. Connue pour avoir le sang chaud, la chroniqueuse de Cyril Hanouna ne s’est pas laissé faire. « Il est neuneu, lui« , a-t-elle repris. Mais on voyait bien qu’elle était vraiment vexée. »1981, ce n’était pas votre premier vote, arrêtez« , a conclu Baba avant de passer à autre chose.