Cécile de MAPR obligée de déménager après la bourde de la production. Retour sur cet épisode qui lui a été quelque peu embarrassant…On vous dit tout.

« Merci la production… ». Cécile, issue de MAPR 5 est obligée de déménager après la bourde de la production. M6 a proposé ce lundi un numéro spécial intitulé Que sont-ils devenus ? de son émission phare Mariés au premier regard. L’occasion pour les téléspectateurs d’avoir des nouvelles sur les candidats et candidates de cette cinquième saison. Qu’en est-il d’Alain et Cécile? Sont-ils toujours mariés ? La réponse ce lundi à 21h05 sur M6.

« Des gens viennent me voir sur ma terrasse, c’est flippant…« 


Depuis le début de cette année, Alain a déjà tenté, à de nombreuses reprises, d’avertir la production sur les conséquences négatives du programme sur les participants. Mais à force de parler, « Je passe pour un macho sexiste qui n’en branle pas une« , regrettait-il.

Par ailleurs, Cécile, dénonce les répercussions « disproportionnées » de l’émission de sur sa vie intime. « J’ai même accéléré le retour de ma fille Anissa à la maison pour la protéger, confiait-elle avec un brin d’amertume. Des gens viennent me voir sur ma terrasse, c’est flippant, témoignait-elle. Dans la rue, c’est aussi impressionnant, ajoutait-elle. Tout cela pour dire que c’est totalement disproportionné. On n’a pas fait de l’humanitaire, je n’ai pas traversé la Manche à un bras, tentait-elle encore de dire pour se faire comprendre. Et c’est limite malaisante, confessait-elle. Des gens font des choses extraordinaires et n’arrivent pas à se faire connaître et nous, parce qu’on passe deux mois à la télé…« , poursuivait-elle.

« On m’appelle aussi la nuit sur mon téléphone…« 


Même la diffusion de l’épisode spécial ne va pas régler la problématique évoquée par Cécile. « Cette notoriété est éphémère. Du jour au lendemain on vous reconnaît (…) Ce n’est pas facile, déclarait-elle peu de temps après la diffusion du bilan. On vient chez moi et ça, je déteste. Merci la production qui a filmé ma résidence, d’ailleurs je vais déménager… , a-t-elle fait bien mention. On m’appelle aussi la nuit sur mon téléphone. Mais sinon ce n’est que de la bienveillance avec des gens heureux de me rencontrer dans la rue« , a-t-elle conclu.