Voilà bien des propos qui vont encore faire couler beaucoup d’encre. « Ce qu’ils ont fait à maman… » : Harry revient sur les tourments de Lady Diana. Un autre affront à la reine Elisabeth II ! Fashiontechweek vous dit tout.

La Couronne va encore trembler ! Les dernières confidences du duc de Sussex ne vont pas faire plaisir à la famille royale. « Ce qu’ils ont fait à maman… » : Harry revient sur les tourments de Lady Diana. Un autre affront à la reine.

« Je ne veux pas être là, je ne veux pas faire ça…« 


Aujourd’hui, Harry est libre de dire tout ce qu’il pense… Sans une quelconque restriction. Après son entretien choc accordé à Oprah Winfrey au cours du mois de mars 2021, le frère cadet du prince William revient sur le devant de la scène.

Dans un podcast rendu public le jeudi 13 mai 2021, le deuxième fils de Lady Diana charge de nouveau Buckingham. Le mari de Meghan Markle est revenu sur les terribles épreuves vécues par sa défunte mère.

En effet, s’il a fait le choix de quitter son pays natal pour aller vivre en Californie c’est pour éviter de revivre la même chose que celle que tout le monde surnommait la princesse des cœurs. Pour rappel, celle-ci a été tuée lors d’un tragique accident survenu en août 1997sous le pont Alma de la capitale parisienne.

Le prince Harry a grandi sous les feux des projecteurs. Dès son jeune âge, il a été forcé à vivre une vie où il devait « sourire et encaisser« . Mais le jeune homme s’était toujours dit qu’à partir de ses 20 ans, il prendra son envol… Très loin de tout cela.

« Je ne veux pas être là, je ne veux pas faire ça, regardez ce qu’ils ont fait à maman, confiait-il dans le cadre de ce podcast. Comment vais-je pouvoir m’installer et avoir une femme et une famille alors que je sais que cela va se reproduire ?« , s’interrogeait-il encore. Des propos qui remettent sur le tapis la rumeur selon laquelle la mort de Lady Diana aurait été commanditée par la couronne britannique.

Ce gros reproche de Harry à son père


Au micro d’Oprah Winfrey, le prince Harry avait reproché son père d’avoir cautionné cette « souffrance génétique« .
Une nouvelle sortie qui ne va pas arranger l’effroyable douleur que la reine Elisabeth II vit aujourd’hui après la disparition de son mari, le prince Philip.