Après avoir été accusé sans détour par Etienne Carbonnier d’exploiter les images de Koh-Lanta ce lundi depuis Quotidien, ALP a réagi dans les colonnes de Télé-Loisirs. Alexia Laroche-Joubert va jusqu’à exiger un « rectificatif » à l’antenne. Le point sur la question.

« Alors aujourd’hui on avait prévu de débriefer Koh-Lanta (Les Armes secrètes, NDLR) qui a commencé ce week-end, mais cette saison la production ne nous autorise plus. Ils ne veulent plus trop jouer le jeu », débutait Etienne Carbonnier dans le numéro du Quotidien diffusé ce lundi soir. Du coup, rajoute-t-il. On va plutôt parler de The Voice, hein. »

« Nous n’avons jamais interdit la diffusion des images » !


Des propos qui n’ont pas manqué d’en faire des déçus. Ces derniers ayant dénoncé le bad-buzz provoqué par une telle décision et de demander à la production de Koh-Lanta de faire marche arrière.

« Nous n’avons jamais interdit la diffusion des images. Comme pour les saisons antérieures, il y a eu un contact entre quelqu’un de chez Quotidien et quelqu’un de chez nous au sujet de l’achat des images à un prix préférentiel car nous sommes dans le même groupe TF1. Et Bangumi (producteur de Quotidien, ndlr) ne nous a jamais répondu.« , informait Adventure Line Productions lorsqu’ils ont été contactés par Télé-Loisirs.

Alexia Laroche-Joubert se dit en être surpris et dénonce au passage une « situation ubuesque. « Je ne peux pas imaginer que Bangumi règle ses comptes commerciaux à l’antenne… Donc j’ose espérer que c’est un problème de communication interne(…). Lundi à 10h15, une jeune femme de Quotidien a pris contact avec mon service commercial. En sachant que j’avais déjà eu une demande de TF1 à ce sujet et que comme d’habitude j’avais dit pas de problème pour trouver un accord entre Bangumi et ALP. Réponse à 11h58 de mon commercial : ‘Bonjour c’est tout à fait envisageable, je vous propose de partir sur le même tarif que lors de nos précédents échanges.’ Un tarif qui de plus est préférentiel et que je ne fais qu’aux émissions du groupe TF1. Je ne suis même pas obligée, mais je trouve ça plus fair-play. Aucune réponse de leur part. Ni négative, ni demande d’autre tarif… Aucune réponse« , raconte la patronne d’ALP.

« On ne peut pas envisager que Bangumi ait un problème avec nous » !


« On ne peut pas envisager que Bangumi ait un problème avec nous, confiait-elle cash. C’est le seul média à avoir été autorisé à venir sur la finale du dernier Koh-Lanta, en plein Covid ! En plateau ils ont même régulièrement en avant-première les candidats. La seule chose que je souhaite ce soir, concluait-elle. Et que j’aimerais, par déontologie journalistique, c’est qu’ils fassent un rectificatif. Ils ont donné une fausse information à deux millions de personnes«