Caroline Margeridon a indiqué avoir été récemment victime d’usurpation d’identité. Sans plus attendre, l’acheteuse phare d’Affaire conclue avertit sa communauté des arnaques qui pourraient être faites en son nom. La rédaction de Fashiontechweek vous donne les détails.

Caroline Margeridon figure aujourd’hui parmi les visages emblématiques d’Affaire conclue. A l’instar de nombreuses stars, la brocanteuse ne déroge pas à la règle. Elle vient dernièrement de faire part d’une grosse arnaque autour de son nom. Elle a en effet été victime d’usurpation d’identité. Très vite alertée par les messages incendiaires de certains de ses fans, l’acolyte de Julien Cohen a compris l’enjeu et s’est empressée de prévenir sa grande communauté.

 » Je vais déposer plainte contre eux » 


Des personnes malveillantes se font en effet passer pour la star pour arnaquer des proies faciles sur le web. Pour l’annoncer à ses abonnés, l’amie de Sophie Davant s’est saisie de son compte pour pousser un coup de gueule digne de ce nom à ses détracteurs.

Elle avait fait comprendre avoir perdu ses codes de connexion sur Facebook. Depuis, c’est la personne en question qui est entré en contact avec ses clients. Fort heureusement, des internautes avaient pris le soin de l’en informer sur son Instagram.

Jusque-là, pas mal de gens ont déjà été tombés dans le piège et se sont fait arnaquer. On parle-là d’importantes sommes d’argent.  » Les gens ont demandé les adresses, y’a même une personne la pauvre, on lui a dit Faut que vous nous envoyiez 400 euros pour que je puisse vous répondre‘ vous savez quoi je ne vous prends aucun argent pour faire des expertises ! »

De quoi lui faire sortir de ses gonds…Elle ne se faisait pas attendre pour réaliser une vidéo dans laquelle elle met les points sur le « i ». Caroline Margeridon entend porter plainte et consulter personnellement Facebook.  » Je vais déposer plainte contre eux, je suis folle de rage !« , prévenait-elle. Elle en a profité également pour mettre en garde ses fans de ces arnaques de tous genres.

Ces stars victimes d’usurpation d’identité et d’arnaques sur les réseaux sociaux.


Ce genre de pratiques est devenue ces temps-ci monnaie courante. Laurence Boccolini, Michel Cymes, Slimane, Amel Bent, Alizée, Faustine Bollaert…La liste est longue.