Vitaa continue à conquérir le public. Pour preuve, elle a reçu plus d’un titre lors de l’NRJ Music Awards Paris Edition. Elle compte en effet de nombreux admirateurs et admiratrices et ce jusque dans les plus hautes sphères. En témoigne cette manière dont la fille de Carla Bruni et Nicolas Sarkozy l’a bluffé.

La voix de Vitaa continue autant à séduire le public qu’après la sortie de son premier album autobiographique, intitulé À fleur de toi au cours de l’année 2003.

C’est avec pas mal de titres que Vitaa et Slimane sont repartis de l’NRJ Music Awards !


Rappelez-vous, dès la première semaine, l’album est n°1 des ventes de disques en France et il se vend à plus de 400 000 exemplaires. Et son succès ne semble pas être prêt de s’arrêter.

Pour preuve, elle a même dernièrement été élue duo francophone de l’année avec Slimane. Force est en effet de constater que leur album VersuS fait vraiment un véritable tabac ! Par ailleurs, Slimane et Vitaa ont également remporté l’Award de la « chanson francophone de l’année » pour leur tube « Avant toi« .

Vitaa compte une admiratrice dans les hautes sphères.


Elle compte de nombreux fervents admirateurs et admiratrices et ce jusque dans les plus hautes sphères. Pour preuve : la dernière publication de Carla Bruni sur son fil Instagram.

En effet, l’ex-Première dame avait posté une vidéo où l’on y découvre sa fille Giulia dévoiler ses talents de chanteuse montante. Une vidéo filmée par Nicolas Sarkozy lui-même. Une fois publiée, la vidéo en question a enregistré un florilège de commentaires et au passage, a fait exploser le compteur de mention j’aimes.

Vitaa, elle-même, n’a pas manqué d’avoir été complètement impressionnée par la prestation de la jeune fille. “Le talent est génétique”, faisait-elle mention sous le post de l’interprète de « Quelque chose ».

« Quelle joie de t’accompagner quand tu chantes mon amour... », écrivait Carla Bruni pas peu fière en légende voyant sa fille suivre merveilleusement bien ses pas. « Elle est notre petite princesse. Elle chante tout le temps. Mais qui sait si c’est ce qu’elle fera plus tard ? », confiait-elle lors d’un entretien accordé au magazine suisse Schweizer Illustrierte.