Brigitte Macron est rattrapée par son énorme budget beauté. Les dépenses générées par sa coiffure et maquillage viennent en effet de refaire surface. On vous raconte tout!

La polémique autour de l’énorme budget beauté de Brigitte Macron enfle. Tout a commencé ainsi lorsque la cour des comptes a fait le bilan des dépenses du couple présidentiel. Le dernier rapport date du 29 juillet 2020 pour l’exercice de  2019.

Cet acharnement médiatique qui vise Brigitte Macron


Dans l’ensemble, les actuels locataires de l’Élysée restent moins dépensifs que leurs prédécesseurs. Mais l’opinion publique a été interpellée par les 5 200 euros. Il s’agit en effet du salaire mensuel d’un coiffeur-maquilleur du palais présidentiel. Rien que leur beauté, cela coûterait donc 62400 euros aux contribuables dans l’année.

Et depuis la Première dame fait systématiquement l’objet d’un acharnement médiatique. On tenterait surtout de mesurer toutes ses dépenses le long du quinquennat d’Emmanuel Macron.

Ce qui a poussé par conséquent son directeur de cabinet à mettre le point sur les i. Interrogé par nos confrères du Le Figaro ce vendredi 30 avril 2021, Pierre-Olivier Costa a bien porté sa voix.

« La convention passée en mai 2017 accorde un montant forfaitaire mensuel de 5 200 € TTC. Une somme relative aux prestations de coiffure et de maquillage pour le compte de la présidence de la République ».

Un droit que Brigitte Macron n’utiliserait, selon son collaborateur, « que lors des sorties officielles ». D’une façon ou d’une autre, « Il n’y a pas dans l’organisation de l’Élysée de frais de représentation pour le chef de l’État et son épouse », clarifiait-il. En outre, la femme du président de la République « se maquille elle-même », précisait-il.

« Brigitte Macron n’a pas de styliste »


Côté vêtement, la même politique a été appliquée, selon toujours les propos de son directeur de cabinet rapportés par Le Figaro. « Nous avons au fait externalisé la prestation de coiffure et de maquillage. A l’époque de François Hollande, par contre, il y avait en permanence une coiffeuse et une maquilleuse salariées par l’Élysée. Un choix bien payant pour l’ex-professeure de Français et son équipe car ce recours à l’extérieur a permis de réduire de 70 % le coût lié à ces charges »

Vers la fin, son chef de cabinet a indiqué que « Brigitte Macron n’a pas de styliste ». Il a tout de même admis qu’effectivement, « Mathieu Barthelat Colin contacte et récupère de temps en temps les vêtements qui sont prêtés à la Première Dame ». Cependant, il « est payé par Brigitte Macron elle-même ».