Ce n’est plus un secret pour personne. Brigitte Macron est toujours parvenue à séduire les Français lors de ses différentes apparitions. Mais combien cela pourrait-elle bien revenir au contribuable ?

La mode, Brigitte Macron ça la connaît ! Tenue, maquillage, coiffure,…La Première dame commet rarement, pour ne pas dire jamais, de bévue en terme de look.

Brigitte Macron fait encore le buzz sur la Toile.

L’épouse d’Emmanuel Macron fait le buzz sur les réseaux sociaux. La raison ? L’énorme somme qu’elle dépenserait pour son coiffeur-maquilleur : soit quelques 150 000 euros.

Brigitte Macron a et continue à toujours faire objet d’article pour chacune de ses sorties officielles. Le plus souvent, c’est pour son goût prononcé pour les styles vestimentaires ou encore sur sa routine beauté qu’elle fait autant parler d’elle.

Force est de constater qu’elle n’est pas une icône de la mode pour rien !
Les 150 000 euros qu’elle consacrerait au budget de son maquilleur-coiffeur n’est que pure invention. Et pour cause : la Première dame partage, par souci d’austérité, le même coiffeur-maquilleur que le Président de la République.

Brigitte et Emmanuel Macron se distinguent en effet de leurs prédécesseurs de ce côté-là. D’emblée la facture revient deux fois moins cher. Comme indiqué dans les colonnes du Journal des Femmes, le couple présidentiel dépense en moyenne dans les 5 200 euros le mois soit la coquette somme de 62 400 euros par an !

Cela peut sembler prohibitif au premier coup d’œil. Toutefois il s’agit là, d’une initiative fort louable en comparaison de celui de François Hollande. Ce dernier qui rémunérait son coiffeur à 10 000 euros par mois… Soit 120 000 euros à l’année tel rapporté par le Canard enchaîné.

 » Les Macron sortent le chéquier et la carte bleue » !

Cela fait effectivement trois ans et quelques poussières que Brigitte et Emmanuel Macron ait adopté cette politique de l’austérité.

Il faut savoir que le coiffeur-maquilleur officiel du Chef de l’Etat le suit depuis toujours dans tous ses déplacements. En cas de service supplémentaire non compris dans son forfait de Président, ils n’hésitent aucunement à sortir leur portefeuille. « Les Macron sortent le chéquier et la carte bleue pour la quasi-totalité de leurs dépenses privées », peut-on lire dans Le Parisien courant 2018.