Benjamin Castaldi est apparu ce mercredi 14 avril 2021 avec la lèvre enflée sur le plateau de Touche pas à mon poste. Si le chroniqueur ne souhaitait pas entrer dans les détails, Cyril Hanouna s’est empressé à vendre la mèche. Il aurait selon l’animateur, été frappé par un de ses collègues.

C’est à un gros clash entre Benjamin Castaldi et Fabrice Di Vizio qu’ont assisté ce mardi les téléspectateurs de C8. Le chroniqueur phare de Touche pas à mon poste a été tellement remonté au point d’avoir eu un geste brusque envers l’avocat.

« Je suis désolé » !


Il avait en effet tapé d’un coup sec le plexiglass qui les servait de séparation. Heurté par l’attitude de Benjamin Castaldi, Fabrice Di Vizio s’est tout de suite levé pour quitter le plateau. Un clash qui a eu le don de créer une véritable polémique. Voilà pourquoi l’animateur a invité les deux principaux concernés à s’expliquer en direct ce mercredi 14 avril 2021. Avant que Fabrice Di Vizio ne s’est pointé, le mari d’Aurore Aleman débarquait sur le plateau avec la lèvre enflée.

Cyril Hanouna de pousser son chroniqueur à révéler la cause de cette lèvre enflée. « Benjamin Castaldi, est-ce que vous pouvez raconter aux téléspectateurs ce qui vous est arrivé pendant la pub ? », lui interrogeait-il. L’ex-animateur du Loft Story de rétorquer : « J’ai chahuté une fois de plus avec quelqu’un et une fois de plus je me suis pris une droite dans la figure« .

Ne pouvant se retenir, Cyril Hanouna a fini par vendre la mèche. « Il s’est fait ouvrir la lèvre le pauvre. Il a chahuté avec Guillaume Genton« , révélait le trublion de C8. De son côté, Benji n’a pas cherché à le contredire. Il a tout simplement préféré s’en excuser. « Je suis désolé« , avait-il lâché sans livrer plus de détails sur leur petit désaccord qui aurait visiblement mal tourné.

Cyril Hanouna et Géraldine Maillet se payent la tête de Benjamin Castaldi.


Cyril Hanouna de rajouter une couche. « Je vous rappelle que Benjamin Castaldi s’entraîne une heure par jour, tous les jours, pour prendre une tannée« , se payait-il la tête de son chroniqueur. Géraldine Maillet de surenchérir : « Sa lèvre est en train d’enfler ! ».