En direct ce 23 février 2021 de Touche pas à mon poste, Benjamin Castaldi qui a décidément le sang chaud sur le plateau de C8 cette semaine ne s’est pas retenu pour pousser à nouveau un coup de gueule dans le numéro inédit diffusé sur C8 ce mardi soir. S’il s’est énervé, c’est à cause du comportement des certains Français qui ne semble pas prendre en considération de la dernière mesure polémique prise par le gouvernement. Le point sur la question.

Benjamin Castaldi s’est une fois de plus monté au créneau en direct de TPMP ce mardi 23 février 2021. Les images des jeunes parisiens rassemblés dans les rues pour prendre l’apéro ont fait le tour de toutes les chaînes d’info.

Cette mesure qui fait polémique.


Raison pour laquelle la préfecture de police de Paris a mis en place un arrêté afin d’interdire la consommation d’alcool dans les rues notamment deux rues jusque-là…Ce qui pourrait très bien s’étendre dans les jours à venir. De quoi faire polémique devant les consignes sanitaires qui sont toujours de vigueur ou encore certains lieux toujours fermés.

La bande de chroniqueurs de Touche pas à mon poste n’a pas manqué d’y revenir ce mardi soir en direct de l’antenne de C8. Visiblement enragé, Benjamin Castaldi en a profité pour monter au créneau afin de montrer à quel point il ne cautionne pas du tout le comportement des Français qui prennent à la légère les restrictions sanitaires édictées par le gouvernement.

« Franchement c’est débile » !


« Ce qu’il faut interdire évidemment c’est la consommation sur la voie publique. Il faut laisser les gens aller dans un bar, qu’on puisse le vendre mais il faut consommer tranquillement chez soi, on va pas maintenant tout gâcher avec ce qu’ils font là« , lâchait une bonne fois pour toute le mari d’Aurore Aleman.

« Ils font l’apéro à 30 ça n’a pas de sens, soyons sérieux 2min il faut arrêter de prendre les gens pour des co*s, et les gens doivent être énervés parce qu’on ferme les restaurants on ferme les bars, on laisse les gens boire comme ça, franchement c’est débile« , s’énervait l’emblématique chroniqueur de Cyril Hanouna.