En évoquant les « enfants de stars » dans le numéro inédit de Touche pas à mon poste diffusé ce vendredi 05 février 2021, Benjamin Castaldi a quelque peu laissé entendre qu’il serait jaloux du succès de son fils cadet Simon Castaldi. Ce dernier qui serait en passe de devenir une véritable star et qui pourrait même dépasser la notoriété de son père. Pour preuve, l’emblématique chroniqueur n’a pas hésité à le tacler en plein direct du talk-show de C8.

En revenant ce vendredi 05 février 2021 sur les « enfants de stars » qui sont en passe de gagner de plus en plus de terrain sur les réseaux sociaux, le nom de Simon Castaldi figurait également parmi ces enfants de célébrités et le jeune homme est en train de se forger une véritable communauté sur la Toile.

Cette remarque qui ne passe pas.


 Lily Rose Depp, René Charles Angélil, Emma Smet ou encore Jade Hallyday…énumérait-on. Mais il ne faut pas toutefois oublier le fils Castaldi comme l’a déclaré Magali Berdah : « En France, on a Simon Castaldi« .

Benjamin Castaldi ne paraît pas de cet avis : »Euh écoutez « Star »… j’ai toujours dit que dans ce domaine-là, les stars… excusez-moi, c’est pas ça une star« . La patronne des vedettes de télé-réalité de souligner qu’ »Il a bientôt plus de followers que vous« . Une remarque qui n’a pas manqué de quelque peu le mettre hors de lui au point qu’il ait lâché : « Je vous emmerde » !

Puis de remettre les choses au clair : « On va réserver le mot « star » pour Céline Dion, Beyoncé, Sophie Marceau, Jean Dujardin… Ça m’horripile ce mot « star » pour tout le monde. Je ne suis pas une star, vous n’êtes pas des stars non plus« .

Simon Castaldi dans une émission de télé-réalité.


Il faut savoir que le jeune homme rejoignait ce 22 janvier dernier le casting des Princes et Princesses de l’amour sur W9. Il nous avait appris en avoir parlé à son père « pendant le premier confinement« . Benjamin Castaldi d’assurer: « Je l’ai prévenu, je lui ai dit ‘ça va être compliqué car tu t’appelles Castaldi donc ça ne sert à rien de faire semblant que ce n’est pas ton nom« .