Alerte urgence. Si vous aviez été dernièrement de passage chez Picard, l’enseigne française vous invite à vérifier si vous n’êtes pas parmi ceux ou celles concerné(e)s par leur rappel produit. Il s’agit d’un produit super pratique que l’on consomme au quotidien et dont on raffole tous.

Picard, l’enseigne préférée des Français a récemment procédé à un rappel produit. Ce sont des sachets de nouilles sautées dont il fait objet. Il importe à ce que vous vérifiez si vous n’êtes pas en possession du produit en question chez vous. Si tel est le cas, les prochaines lignes de notre article vous intéressera certainement.

Les consommateurs se sont rués vers ce produit rappelé en urgence


A l’occasion du nouvel an chinois célébré ce 12 février, plusieurs milliers de consommateurs se sont certainement ruées sur ces nouilles sautées pour réaliser leurs traditionnels mets aux saveurs asiatiques. Pad Thaï, nems ou encore du Bo bun…Tout ne tient qu’à vos envies du moment.

Le hic : la fête a très vite tourné court chez Picard. Et pour cause : l’enseigne s’est aperçue que certains lots de leurs nouilles sautées ont été malencontreusement contaminés.

Le produit faisant objet de rappel.


Il s’agit effectivement des nouilles sautées à la chinoise de chez Picard. Dans ces nouilles en question, une teneur supérieure à la limite d’oxyde d’éthylène recommandée y a été décelée.

Les lots du produit concerné sont autres L9354L0047 et L0098 portant le code article 39659 et dont la date limite de consommation est :
-16/10/2020
-28/10/2020
-19/12/2020

Le site Ouhla.fr indique ainsi que : “L’oxyde d’éthylène gazeux est utilisé comme biocide (bactéricide tuant les bactéries et leurs endospores), comme fongicide (tuant les moisissures et les champignons)“. Comme recommandée par la communauté européenne, les résidus ne peuvent dépasser 0,05 mg/kg comme fixé par le règlement CE n°396/2005. Les nouilles sautées ne sont pas les seuls produits de la marque concernés par cette teneur élevée en oxyde d’éthylène.

Picard vous invite à rapporter au plus vite le produit concerné pour que vous puissiez être intégralement remboursé et ce même sans ticket de caisse.
S’il vous est arrivé d’en avoir déjà consommé, consultez au plus vite votre médecin traitant ou si besoin le centre anti poison de votre région.