Arthur tel qu’on le connaît n’est pas seulement un animateur. S’il est parvenu à l’heure actuelle à se forger un véritable renom au sein du PAF, le compagnon de Mareva Galanter ne brille pas autant…Notamment dans les autres domaines où il a investi. En témoigne les grosses révélations du Capital sur les échecs des nombreux investissements effectués par l’ennemi juré de Cyril Hanouna.

S’il excelle dans le monde de l’audiovisuel, Arthur n’est pas en reste des investissements infructueux. Capital vient dans leur numéro de ce mois de février, énumérer toutes les pertes financières causées par l’investissement de l’animateur-producteur dans ses autres affaires « extra télévisuelles« .

La fortune d’Arthur.


Si le compagnon de la Miss France 1999 est comme indiquée par Challenges courant 2019, à la tête de plus de 420 millions d’euros. Une fortune qu’il s’est fait grâce notamment à la vente de ses parts à Endemol, ses proches ont toutefois souligné qu’il « n’y arriv(ait) pas avec le business« .

« Son rêve, indique celui-ci. Ce serait d’être reconnu comme un bon businessman. Il pourrait y arriver, car il est loin d’être bête« . Mais ce sont « ses affaires extra-télévisuelles » qui feraient obstacles étant donné qu’ils lui font perdre des milliers et milliers d’euros.

Parmi ces échecs, le mensuel économie cite entre autres la marque de jus de fruits bio Good Organic Only qu’il a lancé avec Mareva Galanter et a abandonné en trois ans d’existence. Il y a aussi le site web Magénération.com qui n’a pas tenu plus de deux ans.

Arthur débouté par la justice.


Dans la foulée, Arthur a également investi dans le « spectacle vivant, un site internet, la biotech, la restauration, l’hôtellerie, l’immobilier, le négoce d’œuvres d’art, l’agroalimentaire et même le pétrole » amenant même jusqu’à 8,4 millions d’euros sur la table rien que pour des dosettes de café biodégradables aux côtés de Benetton. Encore un autre échec cuisant qui a même fini au tribunal.

Décidément, le business en dehors du monde de la télé n’est certainement pas fait pour lui puisqu’avec 35 millions d’euros récemment investi en hôtels de luxe…S’est installé le Covid-19 qui paralyse le tourisme…Si ça, ce n’est pas un mauvais sort ?