Ce 29 mars 2021, Arnaud et Pierre-Louis sont certes parvenus jusqu’au duel final, ils n’ont pas pu aller plus loin que Claire et Christophe. Interviewé par la rédaction de PurePeople, Arnaud en a profité pour revenir sur la très grave blessure qu’il s’est fait sur le tournage. Mais également sur la fois où la police a dû intervenir.

« On était proche de tous les binômes et là, on s’est retrouvés face à une configuration difficile. On a choisi Claire et Christophe parce qu’on avait un tout petit peu plus d’affinités avec John et Aurore. », indiquait Arnaud lorsqu’il est revenu sur le dernier épisode de Pékin Express 14.

« On s’est effondrés » !


Après qu’il ait été éliminé, Arnaud n’a pas pu contenir ses larmes avant que Stéphane Rotenberg ne lui apprend qu’ils s’avéraient être le
le fameux binôme caché. « On s’est effondrés, racontait-il. Parce qu’on a relâché la pression. »« Finalement, continuait-il son récit. On était hyper contents parce qu’on savait qu’on allait en Turquie. D’ailleurs on voulait faire les trois pays, et c’était le cas. »

Arnaud et Pierre-Louis d’alors mettre sur pied un stratagème afin de ne pas se faire repérer. « On s’est dit qu’on allait faire un cache-cache géant en Turquie. Ça va être des poussées d’adrénaline 24h/24h toute la journée. C’était hyper compliqué mais c’était fou. On a dû se déguiser pour essayer de passer inaperçus. », dévoilait le candidat.

 » Heureusement qu’on n’avait pas d’épreuve physique » !


Arnaud d’ensuite revenir dans les colonnes de PurePeople sur sa petite mésaventure. Une mésaventure qui lui a coûté une blessure. « Je me suis légèrement blessé une fois. C’est quand on a fait l’épreuve du puissance 4. On allait vite et au moment de monter les marches, je suis tombé. Je me suis ouvert tout le genou et l’orteil. Le jeune homme de révéler : « J’ai boité pendant tout l’épisode (…) Heureusement qu’on n’avait pas d’épreuve physique. »

Au final, Arnaud d’évoquer autre moment fort de leur aventure dans Pékin Express, Sur les pistes de la terre rouge : « On s’est fait sortir par la police plusieurs fois de là où on était, on s’est fait insulter par les Grecs… On a senti qu’on n’était pas trop les bienvenus.