C’est ce décembre dernier qu’Amandine Petit a été sacrée Miss France 2021. Il a fallu d’un peu qu’April Benayoum, première dauphine qui était au même pied d’égalité que sa concurrente n’ait accédé à l’écharpe. Et pour cause : elle a été pendant la soirée victime d’attaques antisémites sur les réseaux sociaux…Sa réaction.

En annonçant la victoire d’Amandine Petit à la dernière élection Miss France, les propos de Sylvie Tellier et Jean-Pierre Foucault étaient très clairs. « Miss France 2021 est, et restera, Amandine Petit« , déclaraient la patronne des Miss et le journaliste star de la première chaîne.

« Miss France 2021 est, et restera, Amandine Petit« 


La première dauphine, April Benayoum se retrouvait à égalité avec sa principale concurrente après la publication des votes des membres du jury. La jeune femme n’a pas convaincu le cœur du public. Quelques jours après la déclaration officielle des résultats de la dernière édition de l’élection Miss France 2021, April Benayoum a été surprise de voir sur Twitter une multitude de publication antisémite contre elle.

En effet, de nombreux internautes se sont mobilisés contre elle suite à la promotion de son portrait quelques jours avant le jour du vote. C’est avant tout son origine Israélienne qui a interpellé ses détracteurs.

La réaction d’April Benayoum


Lors de son passage sur le plateau de Touche pas à mon poste le vendredi 12 mars dernier, April Benayoum a encore évoqué ce sujet délicat . « Quand on fait cette aventure, on ne s’attend pas à avoir ce genre de commentaires« , a-t-elle débuté. Avant de poursuivre, la Miss Provence a tenu à préciser que « Ça a été dur. […] Ça m’a blessée. »

Par ailleurs, Jean Veil, l’avocate de la première dauphine a informé le grand public qu’une procédure civile « contre Twitter » est déjà lancée. « Twitter fait de la recette avec son affichage », affirmait-il. « C’est l’argent qui a été perçu par Twitter que je vais essayer de récupérer pour April », a-t-il conclu.

Pour revenir à la défaite d’April Benayoum, Cyril Hanouna lui a demandé ce qu’elle pense « de certaines personnes qui disent que peut-être que [les tweet antisémites] auraient joué dans l’issue de l’élection de Miss France« . « On le saura jamais », lui répondait-elle.