Aux commandes ce mardi 26 janvier d’A prendre ou à laisser, Cyril Hanouna a, en pleine émission, improvisé son jeu de boîtes en lançant un véritable speed-dating pour une certaine Safia. Cette candidate qui a réussi à en choquer plus d’un. Et pour cause : elle s’est montrée un peu trop sûre d’elle devant ses quelques prétendants.

En effet, A prendre ou à laisser offre presque à chacun des numéros un spectacle unique en son genre. La raison : Cyril Hanouna excelle dans l’art d’improviser chaque situation pour éviter à ce que les inconditionnels du jeu de boîtes n’aient pas à s’ennuyer. Ce mardi 26 janvier n’a évidemment pas fait exception à la règle.

Cette note de folie de Cyril Hanouna alimentée par celle de ses candidat(es).


Et lorsque Cyril Hanouna s’y met, les candidats lui viennent la plupart du temps en aide. Mais petit problème, l’improvisation de ce mardi 26 janvier n’a pas été bien vue par les téléspectateurs. Devant sa jeune candidate de 25 ans encore célibataire, le trublion de C8 d’alors lui organiser un speed-dating. Safia recherchait effectivement, comme le décrivait l’animateur, un homme “mate de peau, avec une barbe, brun”.

La jeune candidate de compléter : “Un petit peu comme vous Cyril”…De quoi complètement le déconcerter le temps de quelques minutes. Et Safia de voir défiler à tour de rôle sur le plateau des anciens candidats du jeu.

Cette vague d’indignation chez le réseau social à l’oiseau bleu.


Au vu de Navid, Safia de lâcher tout d’abord : “On va dire que c’est plutôt la version Wish de Cyril Hanouna” avant de se prendre au “physique” de Yann qui selon elle posait problème. Les jumeaux Semih et Melih n’ont pas, eux aussi, dérogé à la règle : “Cyril, vous n’avez pas des jumelles ? Pour les voir de loin… mais de très très loin en fait”, rajoutait Safia. De quoi provoquer une vague d’indignation sur les réseaux sociaux.

Si beaucoup d’entre les internautes ont concédé la beauté de la vingtenaire, son comportement odieux ne passait pas du tout…Safia a tout de même été secourue par les observateurs à qui elle a réussi à faire de l’œil.