Paris Match est récemment revenu sur la relation passionnelle reliant Anne Richard avec un membre emblématique de Touche pas à mon poste. Une relation hors du commun et pour le moins tumultueuse. Le point avec cet article.

L’histoire d’amour entre Anne Richard et l’un des chroniqueurs phare de Cyril Hanouna est pour le moins hors du commun. Et pour cause malgré l’amour passionnel qui les lie depuis plus d’une quinzaine d’années, celle incarnant la juge Nadia Lintz dans la série Boulevard du palais ne vit toujours pas sous le même toit que son actuel compagnon.

Cette relation quelque peu hors du commun entre Anne Richard et le chroniqueur de Cyril Hanouna.

Et pour cause : cette situation va autant à Anne Richard qu’à celui qui partage sa vie. « J’ai besoin de solitude pour écrire et elle pour répéter, assurait il y a peu le chroniqueur de Touche pas à mon poste dans les colonnes du magazine Voici. On a une confiance mutuelle et on est contents de se retrouver et de se serrer fort« .

Il n’y a pas d’autre mot pour le dire, c’est selon tous deux le secret de la longévité de leur couple : “Douze ans déjà que vous vivons ensemble, enfin chacun dans son appartement. Un vrai choix, un luxe. Et pourtant nous passons toutes nos nuits ensemble …J’adore partager avec Fabien nos petits bonheurs simples, notre maison à Honfleur, notre jardin et ses petit-déjeuner qu’il transforme en repas de reine ! Pour moi, rien que pour moi … Nous avons vraiment trouvé notre équilibre”.

Anne Richard a été infidèle à son homme.


Cela n’épargna pas cependant leur couple de quelques mésaventures dont l’infidélité d’Anne Richard une décennie plus tôt avec un présentateur de JT. “Un jour, raconte Fabien Lecoeuvre. Débarque à mon bureau la femme du mec en question, qui aimerait se venger. Je lui propose qu’on couche ensemble, elle est d’accord. Le mari m’appelle, furax ! Ma femme et moi, nous nous sommes remis ensembles, mais eux, non. Depuis, il est devenu un ami”.

J’aime ce que devient Fabien, assure l’actrice de 52 ans. Cette assurance qu’il a acquise professionnellement. Ce savoir infini. Il m’impressionne !”