Ce 01 février est quelque peu particulière pour Anne-Claire Coudray en ce qu’elle y célèbre son 44ème anniversaire. L’occasion de revenir sur la vie privée de la journaliste. Cette dernière aux prises entre ses occupations et sa vie de famille.

Il est peu de le dire mais Anne-Claire Coudray a un emploi du temps hyper chargé. Comme elle passe tous ses week-end à travailler, la mère de famille avoue ne pas pouvoir consacrer suffisamment de temps à sa famille. Coup de bol: le 01 février tombe cette année un lundi. Elle va pouvoir ainsi le fêter aux côtés de son compagnon Nicolas Vix et de leur fille Amalia.

Cet aveu CHOC d’Anne-Claire Coudray.


Rappelons-le, Anne-Claire Coudray a été pendant longtemps le joker de Claire Chazal avant qu’elle n’ait repris les rênes du JT de 20H courant 2015. Une année pour le moins très agitée pour la journaliste étant donné qu’elle a donné naissance à sa fille Amalia la même année.

Acharnée du travail, elle avait encore deux jours avant son accouchement présenté l’édition spéciale du 14 Juillet 2015. « Moi qui n’avais jamais eu peur, (…) lorsque je suis devenue mère, j’ai ressenti une grande vulnérabilité et une immense inquiétude pour ce petit être« , apprenait-elle d’antan dans les colonnes du Paris Match.

Et lorsque la question de présenter le JT de 13H lui a été posée par FranceInfo : « Je ne me suis pas du tout posée la question parce que moi je suis aux week-ends dans l’identité du week-end donc… non. Peut-être que ça aurait été plus simple pour la vie privée de travailler en semaine !

« Les débuts de semaine sont un moment de reconquête « .


Mais elle semble tout de même avoir trouvé les moyens pour combiner en même temps sa carrière professionnelle et sa vie de famille. ” Je dois culpabiliser un peu de la laisser le week-end alors je fais une vraie rupture avec le travail “.

Dans la foulée, le soutien sans faille de son mari lui est d’un immense réconfort : ” C’est vrai, c’est le papa qui s’en occupe. Les débuts de semaine sont un moment de reconquête, où je dois refaire ma place. Mais je me rattrape, quand je suis avec elle, j’y suis à 100 % “.