Au micro de la rédaction de Nous Deux, Amel Bent se déclare coupable. Elle avoue avoir commis une gosse gaffe sur le plateau de The Voice. Une déclaration surprenante, créant au tout début de cette nouvelle saison du télécrochet de TF1, le premier effet de surprise de l’année.

C’est ce samedi 06 février que The Voice 10 fait son retour sur le petit écran. Comme toujours, Amel Bent ne manquera pas à l’appel aux côtés de Marc Lavoine, son acolyte de toujours. Sans oublier Florent Pagny, ancien coach du télécrochet qui fait son retour lors de cette nouvelle saison ; et pour terminer le petit nouveau Vianney.

Pour ce début, Amel Bent reconnaît dans les colonnes de Nous Deux avoir fait une grosse erreur. Retour sur cette séquence incroyable de cette nouvelle saison qui a valu un mea culpa de la chanteuse à la silhouette de rêve.

Cette audition à l’aveugle en ne peut plus particulière.


Amel Bent fait partie des désormais piliers de The Voice. Pour le retour de la dixième saison du télécrochet, la chanteuse reconnaît avoir commis une faute impardonnable lors des auditions à l’aveugle. La coach a alors préféré s’en excuser à l’avance.

Durant cet exercice, Amel Bent a en effet vécu un moment quelque peu surprenant. La compagne de Patrick Antonelli s’est retrouvée incapable de reconnaître une voix qui lui est pourtant familière. Une de ses connaissances avait en effet pris part à l’émission sans qu’elle en fût informée. Une chose est sûre, la voix lui disait quelque chose mais…Rien n’est venue. Et dire qu’elles chantent régulièrement ensemble.

Amel Bent sous le choc.


En se retournant, contre toute attente, la maman de Sofia et Hana était pile poil tombée devant sa propre choriste ! « Je ne savais pas qu’elle participait à l’émission », confiait-elle encore sous le choc.

L’acolyte de Marc Lavoine d’admettre au final : « Grâce à ça que j’ai compris le concept de The Voice. J’ai l’habitude de chanter avec elle, je connais sa voix par cœur et, là, j’ai été incapable de la reconnaître. C’est drôle comme le cerveau est conditionné à la vue. Je me suis dit que je n’avais pas l’ouïe si fine ».