En dévoilant quelques mois plutôt sa nouvelle silhouette élancée, Amel Bent a sidéré la plupart de ses fans en réussissant en si peu de temps à faire évaporer ses kilos de trop. Toujours amincie, la chanteuse de 35 ans de révéler son secret pour maintenir sa ligne. Le point à travers cet article

.
On peut dire qu’Amel Bent a, depuis la Nouvelle Star en 2004, parcouru un bon bout de chemin.

Du haut de ses 35 ans, la chanteuse a aujourd’hui une vie de famille épanouie et une carrière professionnelle bien tracée. Jury dans The Voice, elle s’est aussi récemment essayée à la comédie en incarnant Malika Bellaribi dans “Les Sandales Blanches” diffusé ce 25 janvier 2021 sur l’antenne de France 2.

 » J’ai vécu la cité, la misère sociale, le manque d’argent… »


Interviewée pour l’occasion par la rédaction de TV Mag, la compagne de Patrick Antonelli de confier : « J’ai été bouleversée par l’histoire de Malika, enfant des bidonvilles dans les années 60, rescapée d’un grave accident. […] C’est une combattante, tout ce à quoi j’aspire en tant que femme. Avec cette douleur encore présente(…)cette dignité en racontant les choses les plus dures de sa vie ».

D’en revenir un peu à son histoire personnelle : « Je n’ai pas eu de problème de racisme, je ne me suis jamais posé la question de mes origines, si le fait d’être arabe allait être une barrière pour m’empêcher d’être chanteuse ».

Et de poursuivre : « Bizarrement, c’est le problème de la génération de Malika, celle de ma mère, ou celui de mes petits frères et sœurs et peut-être de mes enfants.”

Pour la génération des années 80, assurait-elle. Tous les rêves étaient possibles. Notamment devenir artiste via les télé-crochets. Moi j’ai connu d’autres problèmes : j’ai vécu la cité, la misère sociale, le manque d’argent…»

Cette règle d’or que s’est imposée Amel Bent.


La maman de Sofia et Hana d’ensuite révéler que sa décision à se mettre au régime, elle ne l’a pas fait pour les autres mais uniquement pour elle-même. « Je me fous de mon poids. Le principal est que je me sente bien. J’ai définitivement arrêté de me maltraiter, de me regarder avec malveillance à cause des gens », concluait-elle.