Amandine Petit fait encore objet d’une grosse polémique. Miss France 2021 effraye de nouveau les internautes. Suivie par l’équipe du Quotidien, ce rire forcé de la protégée de Sylvie Tellier intrigue énormément.

Ce rire forcé d’Amandine Petit ( élue Miss Normandie 2020, NDLR) dans Quotidien ne manque pas d’en intriguer plus d’un. Retour sur cette séquence.

Ce jour où la vie d’Amandine Petit a basculé.


Rappelons-le, c’est le 19 décembre 2020 que la jeune fille est élue Miss France 2021, lors du spectacle au Puy-du-Fou. Amandine Petit est élue face à April Benayoum, bien qu’elles soient arrivées à égalité des votes du jury, mais Amandine Petit arrive en tête des votes du jury, et gagne l’écharpe.

Amandine Petit était mis en lumière ce vendredi dans Quotidien. La chronique La Mondaine était en effet consacrée entièrement à sa nouvelle vie de Miss. Dans les bureaux du comité, la pétillante blonde aux yeux bleu racontait à quoi elle passait ses journées aux côtés de Sylvie Tellier (la patronne des Miss, NDLR), avec particulièrement la découverte d’une bague spécialement conçue en son honneur chez le joaillier de renom, Mauboussin.

Dans la foulée, ce n’est ni son joli petit minois ni ce à quoi la Miss France 2021 son temps qui ont le plus attiré les regards mais un tout autre détail … son rire quelque peu gênant et visiblement forcé. « Il faut rire de tout dans la mesure où on arrive à avoir de l’auto-dérision déjà« , relatait-elle face à la caméra.

« l’art de se moquer avec condescendance » !


Ses nombreux éclats de rires ont foutu la trouille aux tweetos. « J’ai peur« , confiait une internaute pendant qu’un autre estimait qu' »elle en est même flippante« . Fort heureusement, celle qui suit des études de Master 2 en Management des établissements et structures gérontologiques a tout de même réussi à se faire un fan club depuis son sacre.

Ces derniers qui n’hésitaient aucunement à prendre sa défense. Pouvait-on lire leur dégoût par rapport au Quotidien qui selon, eux, maniait à la perfection « l’art de se moquer avec condescendance« . De quoi certainement faire taire ceux ou celles qui se disent terrifier par le rire de la jeune femme.