Amandine Petit dévoile ce côté insolite qui lui a permis de remporter le titre de Miss France. Des confidences inattendues qui laissent les fans sans voix. Les détails.

Amandine Petit a fait basculer en effet le vote grâce à ce côté insolite. Un point encore méconnu du grand public.

Rappelons que le 19 décembre 2020, Amandine Petit est investie au titre de Miss France 2021. Un rêve de gosse devenue une réalité pour la jeune femme. Une victoire qui lui permet aujourd’hui de représenter la France à l’élection Miss Univers 2021. Cette année, c’est la magnifique ville de Floride qui accueille ce prestigieux concours.

Ces mots lourds de sens.


Interviewée cette fin du mois d’avril par la rédaction de Voici, Amandine Petit est revenue sur son parcours hors-pair. Elue Miss Normandie 2020,l’étudiante en Master 2 Management des établissements et des structures gérontologiques à l’IAE a été sacrée le 19 décembre 2020 Miss France 2021. Si elle est parvenue jusque-là, c’est notamment grâce au vote des personnes âgées !

« Je veux montrer qu’on peut avoir 23 ans et s’intéresser aux personnes âgées. Si ça peut donner des vocations, c’est déjà formidable », laissait-elle entendre le soir même de l’élection. Des mots parvenus aux oreilles des résidents de maisons de santé, qui le lui ont rendus en retour.

Amandine Petit et cette affinité pour les personnes âgées.


« Initialement, je me destinais à une carrière d’infirmière, confiait-elle ce janvier dernier auprès du magazine Nous Deux. Au cours d’un stage, expliquait-elle. J’ai été en contact avec des personnes atteintes d’Alzheimer et d’autres maladies neurodégénératives. Elles m’ont beaucoup touchée. Elles ont besoin qu’on s’occupe d’elles, besoin de recevoir des sourires. »

Pour le compte de ses études, Amandine Petit avait en effet bien avant son sacre effectué des stages au centre Baclesse à l’hôpital Saint-Martin. Egalement à la résidence Domitys, Caen. « Comme dans le cadre de mes études, j’avais acquis un bon réseau dans les maisons de santé de ma région, j’étais très soutenue », révélait-elle ce 30 avril au magazine Voici.

« Certaines personnes avaient même demandé à ce qu’on note mon numéro de candidate sur leur pilulier pour être certaines de ne pas se tromper », s’était-elle amusée.

« Pour l’instant je suis Miss France, je vis l’aventure à fond, rajoute-t-elle avant de faire part de son désir de diriger un jour un Ehpad. Mais ce n’est pas parce que je vis un rêve que je ne me projette plus dans ce métier. »