Tandis que la pandémie mondiale continue à sévir, Les Nations Unies alertent publiquement du danger du gaspillage alimentaire. Les derniers chiffres sont plus qu’hallucinants. Fashiontechweek vous en dit plus en détails.

Le dernier compte rendu des Nations Unies est plus qu’inquiétant. Et pour cause : la quantité de nourriture gaspillée chaque année est pour le moins très alertant. Il nous faut revoir individuellement notre façon de se nourrir.

Force est de constater que manger BIO ne résout pas tout. Il faut dorénavant se nourrir de manière responsable. Il importe dès lors de ne plus attendre pour réagir sous peine de s’exposer à des dommages irréversibles. Il faut savoir qu’aussi incroyable que cela puisse être, ce problème de gaspillage alimentaire touche autant les pays pauvres que les pays riches.

Le gaspillage alimentaire est responsable de 8 à 10 % des émissions de gaz à effet de serre.”


Comment donc lutter efficacement et durablement contre ce fléau mondial.
Si nous voulons sérieusement nous attaquer au changement climatique, à la perte de nature et de biodiversité, à la pollution et aux déchets“, il faut commencer comme nous éclaire l’organisation caritative Wrap, par jeter moins.

Le gaspillage alimentaire, souligne Richard Swannell est responsable de 8 à 10 % des émissions de gaz à effet de serre.”, un taux qui a de quoi à faire bondir selon les experts en la matière. “Les 923 millions de tonnes de nourriture gaspillées chaque année rempliraient 23 millions de camions de 40 tonnes.” Cela fait évidemment très peur. Imaginer des « engins collés “de pare-chocs à pare-chocs” qui pourraient “faire sept fois le tour de la Terre”.

Ces astuces que vous pourriez dorénavant adopter.


Penser à deux fois avant de faire vos courses. Il serait sage de n’acheter que ce dont vous avez réellement besoin. Pour ce faire, lister vos achats et faites un état des lieux de vos stocks allant de la quantité restante au calendrier indiqué sur l’emballage. Réutiliser vos restes pour en concocter une recette.

Voilà pourquoi la Toile privilège et met à disposition des recettes avec des restes. En Italie par exemple, lors du confinement, un programme spécial incitait même les consommateurs à changer leur comportement vis-à-vis des aliments.