Interviewée par le magazine Gala, la pétillante Alice Taglioni a révélé avoir été traumatisée de son passage dans Hélène et les Garçons. A un tel point que la compagne du présentateur star de 20H de France 2 n’a plus voulu « côtoyer ce milieu-là« . Fashiontechweek vous donne les détails.

« Si à l’époque il y avait déjà eu Me Too... », déplorait Alice Taglioni lorsqu’elle est revenue sur la terrible expérience qu’elle avait vécu dans Hélène et les Garçons.

Le CV bien rempli d’Alice Taglioni.


Après quelques petits rôles, c’est grâce à Mensonges, trahisons et plus si affinités de Laurent Tirard en 2004 qu’Alice Taglioni a été révélé au grand public. Sa carrière prend un nouvel essor lorsque Francis Verber lui a confié le premier rôle féminin dans La doublure courant 2006. Dès lors elle enchaîne les comédies populaires à succès. Elle s’est ensuite consacrée au téléfilm Jamais sans toi, Louna (TF1). Il faut dire que pour une personne qui a commencé par des petits boulots, Alice Taglioni a parcouru un bon bout de chemin. Elle affiche du haut de ses 44 ans, un très beau CV.

« J’ai joué dans des cabarets, des clubs, et ça m’a donné envie de m’exprimer différemment, confie la compagne de Laurent Delahousse au micro de Gala. Avec la voix et avec le corps. C’est de là qu’est venue, je pense, cette envie de m’inscrire dans un cours de théâtre« .

« Ça ne m’avait pas du tout donné envie de côtoyer ce milieu-là« .


Alice Taglioni reconnaît avec toute franchise ne pas avoir une « culture générale » au top…Toutefois, elle a su tirer son épingle du jeu. Cela ne l’exempt pas de certaines désillusions. « A 15 ans, révèle-t-elle. J’ai fait une petite apparition dans Hélène et les Garçons« .

Un passage qui l’a beaucoup traumatisé. « J’en n’ai pas un très bon souvenir parce que je peux vous dire que si à l’époque il y avait déjà eu Me Too… je sais que je m’étais sentie un peu mal à l’aise. Je me sentais un peu reluquée. Il faut vraiment dire ce qui est. Du coup, indiquait-elle. Ça ne m’avait pas du tout donné envie de côtoyer ce milieu-là« . Voilà pourquoi il lui avait fallu une bonne dizaine d’années avant d’embrasser de nouveau le parcours de comédienne.