Alexandra, la grande gagnante de Koh-Lanta, Les 4 Terres annonce une très mauvaise nouvelle à ses fans. Ce mercredi 03 février, l’aventurière nous apprend que sa fille Lana est de nouveau à l’hôpital. Son état semble s’être aggravée.

Encore une épreuve de plus à endurer pour Alexandra. Sa fille Lana est de retour à l’hôpital. Alexandra qui au début de Koh-Lanta, Les 4 Terres donnait l’air d’être un ovni s’est, au fil de l’aventure, imposée comme un adversaire de taille. En témoigne sa détermination et ses remarquables performances au cours des différentes épreuves qui se présentaient.

 » Mon bébé tu m’as entraînée vers la victoire  » !


La comptable de 32 ans nous a au préalable fait part de sa motivation : « C’est pour toi que je n’ai pas lâché mes 3 sacs à bout de bras, toi que j’ai tellement porté pendant nos moments difficiles et heureux… Mon bébé tu m’as entraînée vers la victoire« , avait-elle écrit en légende d’une photo de sa fille.

« Un problème congénital qui a dégénéré en glaucome« 


Alexandra est effectivement maman de deux filles dont la plus jeune est touchée d' »un problème congénital qui a dégénéré en glaucome« , comme elle l’avait indiqué le mois de septembre dernier au micro de Télé Star. Cette dernière a dû subir jusque-là 07 opérations de l’œil en l’espace de deux ans.

Alexandra a tenu partager chacun de ses moments avec sa fille. “On est à l’hôpital pour une anesthésie générale de contrôle des yeux de ma petite héroïne Lana », mentionnait-elle tout d’abord avant de donner quelques heures plus tard plus de détails en vidéo.

« On a fait le contrôle sous AG de Lana pour vérifier sa cataracte congénitale et la pression de son œil dû au glaucome, expliquait-elle. Ça fait plus de 6 mois que l’hospitalisation était repoussée à cause du Covid. Les dernières fois, la pression de son œil était plutôt stable. Malencontreusement, « Là j’ai appris qu’elle était un peu trop élevée et que ça abimait son nerf optique. On a appris qu’on allait devoir recommencer une opération rapidement ».

Et de poursuivre: « Après ce qui me choque c’est l’énorme manque de médecins spécialisé dans ce domaine. Et le manque de matériel des hôpitaux (…)».