Les fans n’en reviennent pas ! Après quatorze émissions et 111 000 euros de gains où Agathe suscitait l’admiration des fidèles téléspectateurs de NOPLP en enchaînant les victoires, la pâtissière s’est fait subitement éliminer. Au micro de la rédaction de Femme Actuelle, Agathe révèle ce qu’elle projette de faire avec son argent…

La belle aventure d’Agathe sur France 2 a malheureusement pris fin. Du haut de ses 23 ans, la pâtissière a fait le bonheur de ses fans en montrant son talent de chanteuse durant une dizaine de jours. Avec sa propre technique de mémorisation, elle a littéralement fait « saigner les oreilles» des inconditionnels de NOPLP.

Agathe bloque sur un mot…


Mais il ne lui a fallu que d’un peu pour causer sa perte. Agathe a faussé un pronom personnel en chantant l’un des titres de Damien Saez et se fait éliminer par son concurrent du moment. Surprise par sa défaite, elle a accordé une entrevue à la rédaction de Femme Actuelle.

Déçue d’avoir quitté aussitôt le jeu, la maestro de Nagui est tout simplement reconnaissante envers la vie car elle ne s’attendait pas du tout à gagner 111 000 euros à ses 23 ans. « La somme que j’ai gagnée, juste pour avoir chanté dans un micro et appris des paroles par cœur, je ne peux que être ravie », affirmait-elle.

« Je travaille dans le restaurant d’un hôtel donc c’est vraiment tout ce dont j’avais besoin« , ajoutait-elle en répondant à la question d’un journaliste de Femme Actuelle.

Cette confidence bouleversante d’Agathe sur son père


« J’aimerais beaucoup voyager en Amérique Latine« , a-t-elle fait savoir avec le sourire. Par ailleurs, la jeune femme n’a pas oublié ses parents, plus précisément son père qui lui a coaché tout au long de l’émission.

« J’aimerais beaucoup participer à l’achat d’un multivan pour mon papa », a-t-elle poursuivi. « Il a été mon coach pendant toute l’aventure et je n’aurais pas pu avoir ce niveau s’il n’avait pas été là…« , a-t-elle ajouté.

En outre, Agathe rêve de mettre sur pied son propre restaurant gastronomique. « J’aimerais ouvrir ma propre entreprise. Cette somme peut constituer un véritable apport pour un futur projet », confessait-elle. « À mon âge, c’est vraiment un avantage considérable« , s’assurait-elle.