Le numéro inédit d’Affaire conclue diffusé ce 10 mars est l’une de ces séquences qui restera inscrit dans les annales. Et pour cause : l’émotion était au rendez-vous. Au bord de larmes, Julien Cohen a fait un très beau geste pour une vendeuse.

Il faut savoir que chaque objet présenté par les vendeurs et vendeuses d’Affaire conclue a leur propre histoire. Il y en a de ceux dont l’histoire sont plus marquantes. Les acheteurs de l’émission d’enchères de ce mercredi 10 mars ont en fait l’expérience avec Sarah. Ils ont été particulièrement émus par l’histoire derrière l’objet de la candidate.

Une lampe chargée d’histoires.


La dramaturge et autrice originaire de la banlieue lyonnaise a été contrainte de suspendre tous ses projets culturels en raison de la pandémie à Covid-19. De quoi lui valoir de se retrouver dans une impasse financière. Cherchant à joindre les deux bouts, Sarah s’est alors résignée à se séparer de sa lampe de bureau. Cette lampe chargée d’histoires et qui lui vient de son père a été estimée pour 1000 euros.

« À la lumière de cette lampe, j’ai écrit la plupart de mes romans et mes pièces de théâtre. C’est mon père qui me l’a transmise« , commençait-elle avant d’en venir à son récit poignant : « Il fait partie d’une génération de plus de six millions de personnes. Lui et toute ma famille ont été déportés à Auschwitz. Il était l’unique survivant de ma famille. Il allait dans les collèges et les lycées pour témoigner au nom de toutes ces victimes« . Sarah en fait de même en dispensant des conférences et en faisant des descentes dans des écoles pour transmettre la mémoire de la Shoah.

« Vous continuerez à écrire avec cette lumière-là » !


Arrivé à 1500 euros, c’est Julien Cohen qui a remporté l’enchères…Au bord des larmes, l’homme aux lunettes bleues de lui annoncer lui faire cadeau de l’objet : « C’est une histoire qui vous touche et qui a touché ma famille, qui a touché plein de gens. Ça me fait très plaisir de vous l’offrir. Vous continuerez à écrire avec cette lumière-là. Vous me la vendez et je vous redonne la lampe« .