Accusé d’organiser des dîners clandestins au palais Vivienne, Pierre-Jean Chalençon de briser le silence. Sa mise au point a été brève mais comme à l’accoutumée l’on y reconnaît sa verve de toujours. Le point avec cet article.

M6 diffusait récemment un reportage illustrant les soirées clandestines qui continuent à avoir lieu malgré les nouvelles restrictions du gouvernement. Leurs journalistes se sont en effet incrustés à un de ces fameux dîners « clandestins » réunissant tout le gotha parisien où le menu valait 160 euros et les gestes barrières à peine respectés.

« Un certain nombre de ministres » participaient à ces « dîners clandestins« .


« Un certain nombre de ministres » prenaient part à la partie comme l’avait affirmé sous couvert d’anonymat, un des invités de la soirée. L’organisateur du dîner en question serait un « collectionneur renommé » dont l’identité n’a pas été divulgué.

Si autant le lieu que l’organisateur du « dîner clandestin » en question a été gardé secret, les internautes ont leur petite idée. Selon les images diffusées à l’écran, beaucoup mettait leurs doigts à couper qu’il s’agit ni plus ni moins que du fameux palais Vivienne de Pierre-Jean Chalençon, antiquaire et ex-acheteur emblématique d’Affaire conclue, l’émission d’enchères de France 2.

Connaissant la relation étroite liant Pierre-Jean Chalençon à Christophe Leroy, le chef cuisinier chargé de concocter les mets de ces dites soirées clandestines…Difficile d’en émettre des réserves. Encore plus, lorsque l’on sait que les deux hommes se mentionnent très souvent sur les réseaux sociaux. Plus intriguant encore, indique le site internet de La Dépêche, Christophe Leroy a récemment retiré pas mal de ses publications parmi lesquelles un cliché affichant Pierre-Jean Chalençon et un autre où y a été inscrit le menu du 1er avril.

Les internautes s’insurgent contre Pierre-Jean Chalençon.


Des accusations auxquelles Pierre-Jean Chalençon n’a évidemment pas laissé sans réponse. « Totalement faux et calomnieux… !!!!! », clamait-il depuis son Twitter. Commenté par un internaute qui lui faisait savoir le fond de ses pensées : « Pourtant c’était bien chez vous ! Arrêtez de mentir, vous m’avez vraiment déçue, et non vous ne manquez pas à l’émission affaire conclue, avec toutes vous bêtises vous l’auriez fait couler, ils ont bien fait de vous virer, décidément vous les accumulez ! » tandis qu’un autre de se payer sa tête : « Bonjour je voudrais réserver une table, ah ben non j’ai pas le droit je suis pauvre et confiné… Et surtout pas ministre ».