Bernard Tapie a livré un témoignage poignant ce week-end depuis le plateau de 20h30 le dimanche de Laurent Delahousse. Ce fût un moment non sans émotion ce dimanche. Et pour cause : le businessman et ancien ministre a réussi avec son récit à bouleverser les téléspectateurs.

Ils étaient nombreux ce dimanche à suivre le bouleversant récit de Bernard Tapie depuis le plateau de 20h30 le dimanche. Cet invité de marque de Laurent Delahousse n’est plus à présenter.

Si l’homme d’affaires et ex-ministre était présent ce soir-là sur le plateau de France 2, c’est précisément pour livrer son long et rude combat contre le double cancer qui le ronge depuis des années. Rappelons-le, depuis trois ans, Bernard Tapie lutte contre un double cancer, de l’estomac et de l’œsophage.

Cette séquence très touchante.


Dans la foulée, le père de Sophie et Stéphane Tapie d’aborder également un peu de politique, de la situation inhérente au Covid-19, de la manière dont le vivent les Français,…Le tout avec le franc-parler que l’on connaît. Sa prise de parole n’a laissé personne de marbre. En témoigne le nombre d’internautes à saluer via les réseaux sociaux son courage face à sa maladie tout en soulignant la justesse de ses propos.

Il a notamment touché des cœurs à l’instant où il parlait de Pierre Arditi ( l’interprète du médecin qui lui a diagnostiqué et annoncé son cancer de l’estomac dans Hommes, femmes, mode d’emploi de Claude Lelouch, NDLR ) qu’il croisait justement lors du vol qui le ramenait de Nice.

Je lui ai dit ‘ils m’ont trouvé pour de vrai ce que tu m’avais annoncé… et on s’est pris dans les bras”, révélait-il non sans émotion à Laurent Delahousse.

« On l’aime ou on ne l’aime pas … mais Force et Respect Monsieur”.


Peut-on lire en commentaires : “Longue vie à monsieur Bernard Tapie”, Qu’on n’aime ou on n’aime pas #BernardTapie, cette interview sur inspire le respect », “Ce charisme , cette force … Qu’est ce que j’aime cet homme là … Le seul président dont j’ai envie d’entendre la voix aujourd’hui … Le seul et vrai Boss de l’OM” ou encore “On l’aime ou on ne l’aime pas … mais Force et Respect Monsieur”.