C’est ce mi-janvier 2021 que Bruno est devenu Maître de midi. Et l’on peut dire que le jeune homme de 29 ans ne fait pas exception à l’instar des autres champions avant lui…Il compte lui aussi des détracteurs. Interrogé par Femme Actuelle sur les rumeurs de favoritisme dont il ferait l’objet, le chargé d’études pour une régie publicitaire de répondre aux critiques…Il est cash !

Bruno a-t-il réellement eu affaire à des questions soi-disant faciles ? L’actuel Maître de midi livre ce qu’il en pensait au décours de l’interview accordée à l’issue de sa cinquantième participation. Bruno est en passe de devenir l’un des plus grands Maîtres de midi. Il vient dernièrement de décrocher son troisième Etoile Mystérieuse. Bruno est-il réellement « ultra-protégé » par la production ?

« Une partie du public se lasse” !


Si c’est le cas, assurait-il. Personne ne me l’a dit dans l’émission ! Après, continue-t-il. J’ai l’impression que j’ai lu ce genre de commentaires pour tous les maîtres de midi. Mais je comprends, parce que quand il y a des gens qui restent très longtemps, une partie du public se lasse”.

Et d’expliquer que cette hypothèse n’est pas si réaliste : “Dans les 12 coups de midi, avançait-il. Je trouve que le ‘coup par coup’ est quand même une manche très équitable. C’est vrai qu’au début de l’émission, le champion a souvent des questions de culture générale alors que les challengers ont des questions rigolotes portées sur des sondages, dont les réponses sont peut-être moins évidentes à connaître.”

Toutefois, le jeune homme originaire de Normandie estime “qu’on ne peut pas faire 50 participations ou plus en étant toujours protégé, ce n’est pas possible de faire rester quelqu’un aussi longtemps sans une base de connaissances solide.”

« Ça fait partie du jeu » !


Serait-il blessé par les critiques qu’on lui porte ? Pas le moins du monde. “J’imagine qu’aucun maître de midi n’a jamais fait l’unanimité, il y a donc forcément des gens qui ne m’aiment pas. Ça fait partie du jeu. Je n’ai pas l’impression d’avoir énormément de haters, mais c’est aussi parce que je vais très peu sur les réseaux sociaux. Si ça se trouve, conclut-il. Tout le monde me déteste !”